RDC - Gratuité de l’enseignement: le choix d’une banque commerciale, étape ultime pour le 1er décaissement des 130 millions $ de la BM sur les 800 M$

Publié ven 16/10/2020 - 17:41
7sur7

Pour bénéficier d'un appui budgétaire de 130 millions $ de la Banque Mondiale dans le cadre la gratuité de l'enseignement, le gouvernement doit désigner une banque commerciale. C’est la seule condition qui reste à remplir pour voir ce premier décaissement intervenir sur un budget de 800 millions USD étalé sur 3 ans.  Cette première sortie des fonds pourrait avoir lieu avant la fin du mois d’octobre 2020.

C'est-ce qu'a fait savoir le ministre des finances ce vendredi 16 octobre 2020, à l’issue de la réunion annuelle de la délégation congolaise avec le vice-président de la Banque Mondiale (BM) pour l'Afrique Hafez Ghanem, au sujet des conditions de décaissement de l’appui budgétaire de cette institution financière internationale à la gratuité de l’enseignement. 

"Il reste une seule condition, c'est le choix de la banque commerciale intervenante et une fois que c'est fait, on devrait avant la fin de ce mois disposer du premier décaissement de 130 millions $ au titre de cet appui à la gratuité de l'éducation", a affirmé José Sele Yalaghuli à travers une vidéo postée aujourd’hui sur son compte Twitter. 

En juin dernier, la Banque Mondiale avait annoncé donner son quitus sur le financement à hauteur de 800 millions $ pour soutenir la gratuité de l’enseignement primaire et l’amélioration de la santé maternelle et infantile en RDC.

Le projet pour l’équité et le renforcement du système éducatif (PERSE) bénéficiera de 800 millions $ dont un prêt de 444 millions $, remboursable et un don de 356 millions $.

Merveil Molo