Goma : 25 présumés criminels interpellés par l'armée à Mugunga

Publié mer 21/10/2020 - 16:41
Photo 7SUR7.CD

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont mis la main sur 25 personnes suspectées d'entretenir la criminalité dans la ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

Des interpellations intervenues lors d'un bouclage effectué dans le quartier Mugunga pendant la nuit du mardi à ce mercredi 21 octobre 2020.

Ces présumés criminels avaient en leur possession une dizaine d'armes blanches, ainsi que des effets militaires dont deux grenades. Ils sont actuellement détenus dans un cachot de l'armée en attendant que des poursuites judiciaires soient engagées contre eux.

Le porte-parole de l'armée au Nord-Kivu, le major Guillaume Ndjike Kaiko affirme à 7SUR7.CD que d'avantages des opérations de bouclage sont envisagées dans d'autres quartiers pour arrêter tous les suspects, présumés auteurs des crimes à Goma.

À travers sa cellule de communication, le gouverneur du Nord-Kivu Carly Nzanzu Kasivita, a salué cette opération menée par les FARDC et invité ses administrés à continuer à collaborer avec les forces de sécurité pour mettre un terme à la criminalité urbaine dans la ville volcanique.

En l'espace de deux semaines, au moins 4 personnes ont été tuées à Goma par des hommes armés non encore identifiés. La Police urbaine a décidé de déplacer momentanément sa base de la mairie vers le quartier Katindo pour pallier aux problèmes sécuritaires qui gangrènent la ville.

Glody Murhabazi, à Goma