Affaire Pétitions : Le Bureau d'âge va déposer une plainte ce mercredi contre le huissier de justice et le secrétaire adjoint du cabinet Mabunda

Mbosso

Le bureau d'âge de l'Assemblée nationale prépare une plainte contre le huissier de justice et le secrétaire adjoint du cabinet Mabunda, pour avoir divulgué des mensonges sur un prétendu dépôt des pétitions contre ses membres.

Cette information a été confirmée à 7SUR7.CD par Me Samuel MBEMBA KABUYA, directeur de cabinet du président du bureau d’âge, qui affirme que ladite plainte sera déposée dès ce mercredi 13 janvier 2021 au parquet général de Kinshasa/Gombe.

« Le service courrier de l'Assemblée nationale était ouvert hier jusqu'à 18h, pour preuve l'honorable Néhémie Mwilanya a déposé une demande d'autorisation de sortie à 17h14 moyennant accusé de réception. Ceci fonde le bureau d'âge à introduire une plainte dès ce matin à l'encontre de huissier de justice instrumentant que le secrétaire adjoint du cabinet de l'honorable Jeannine Mabunda dont les noms sont renseignés dans le document qui circule sur les réseaux sociaux, les deux vont expliquer ce qui se passe », a déclaré Me Samuel MBEMBA.

Il rappelle par ailleurs, que les activités des huissiers de justice ont été suspendues par le président de la Cour d'appel de la Gombe, ce qui signifie que le huissier en question n'avait plus qualité de réceptionné une quelconque pétition.

« Je rappelle que depuis le 18 décembre 2020, le président de la Cour d'appel de Kinshasa/Gombe, a suspendu les activités des huissiers de justice de sa juridiction, et le secrétaire de cabinet adjoint de l'honorable Jeannine Mabunda ne travaille plus au palais du peuple ».

Au nom du bureau d'âge, le directeur de cabinet de Christophe Mboso Nkodia, appelle la population à la vigilance face à la stratégie de ceux qui veulent bloquer les institutions.

« Au demeurant, nous demandons au peuple congolais de rester mobilisé et vigilant face à la stratégie de blocage des institutions déclenchée dès le début de l'année pour saboter la troisième année du mandat du président de la République », a-t-il conclu.

Il sied de rappeler qu'une série des pétitions a initiée par une centaine de députés nationaux contre le bureau d'âge de l'Assemblée nationale, qu'ils accusent de violer l'arrêt de la Cour constitutionnelle sur la prorogation de son mandat, qui d'après eux, consiste uniquement à organiser l'élection du bureau définitif.

Roberto Tshahe