Les USA lèvent les sanctions contre Dan Gertler désormais autorisé à transacter en dollar américain

Dan getler

Les États-Unis viennent de lever les sanctions infligées à l'homme d'affaire israélien Dan Gertler. C'est ce que renseigne un communiqué du département de trésor américain adressé aux banques et autres institutions financières.

À la suite de cette décision, Dan Gertler est désormais autorisé à faire des transactions en dollars américains et à travailler avec les citoyens américains.

À Kinshasa, cette décision de l'administration américaine est saluée par plusieurs acteurs de la société civile. Georges Kapiamba de l'ONG Association Congolaise pour l'Accès à la Justice (ACAJ) estime que la levée de ces sanctions permettra à Dan Gertler d'exécuter son projet "Ya biso" qui vise, entre autre, à permettre aux jeunes congolais de participer à l'exploitation du cuivre et du cobalt de leur pays.

"Nous saluons la décision du gouvernement américain ayant levé les sanctions contre l’homme d’affaire Dan Gertler. Nous souhaitons  qu’elle lui permettra d’accomplir vite son projet Ya Biso, une innovation devant permettre aux jeunes congolais de participer à l’exploitation de cuivre et cobalt", a-t-il écrit sur Twitter.

Rappelons que c'est depuis 2017 que le département du Trésor américain a décidé d’imposer une série de sanctions à 15 personnalités dont l'homme d'affaires isralien Dan Gertler, en raison d’atteintes répétées aux droits de l’homme.

L'administration américaine reprochait, entre autres, à ce dernier d’avoir profité de ses relations avec le chef d’État congolais honoraire Joseph Kabila pour servir d’intermédiaire pour la vente d’actifs miniers en RDC, imposant à des compagnies multinationales de passer par lui pour faire affaire avec l’État congolais.

A la suite de ces sanctions aujourd'hui levées, tous les biens et comptes bancaires de Dan Gertler sur le territoire américain ont été saisis ou gelés. 

Il était par ailleurs interdit aux ressortissants des États-Unis d’effectuer des transactions avec lui.

Orly-Darel Ngiambukulu