Sud-Kivu : Le trafic entre Uvira et Fizi coupé depuis 3 mois suite à la montée des eaux du Lac Tanganyika

Illustration

La ville d'Uvira est isolée du territoire de Fizi depuis maintenant plus de 3 mois suite à la montée des eaux du lac Tanganyika dans les escarpements de Luhanga, au Sud de la province du Sud-Kivu.

Le trafic est coupé, plusieurs véhicules sont tombés dans le lac et d'autres restent bloqués sur ce tronçon suite à son qui est impraticable.

« C'est un calvaire pour quitter Uvira pour Fizi, c'est vraiment difficile de traverser les escarpements de Luhanga suite à la montée des eaux. Beaucoup de véhicules et de marchandises ont disparu dans le lac. Chaque jour il y a des accidents à ce niveau car la route est couverte par les eaux. C'est difficile de traverser à cet endroit. Personne n'a le courage encore de s'engager a emprunter cette route », a déclaré Shukuru Bisimwa, chauffeur de l'axe Uvira-Fizi, dans une interview accordée à 7SUR7.CD ce lundi 25 janvier 2021.

Pour sa part, la société civile d'Uvira précise que cette deuxième ville du Sud-Kivu est isolée du reste de la province non seulement suite à la montée des eaux du lac Tanganyika, mais aussi suite à l'effondrement de plusieurs ponts sur la route Bukavu-Uvira. À l'en croire, cette situation est la base de la haute et de la rareté de plusieurs produits de première nécessité dans cette partie du Sud-Kivu.

La société civile d'Uvira menace de lancer la campagne de désobéissance fiscale si les autorités n'interviennent pas dans l'urgence pour résoudre ce problème.

Il sied de rappeler que plus de 5 véhicules sont tombés dans le lac Tanganyika suite à la montée des eaux au niveau des escarpements de Luhanga. En avril de 2020, au moins 500 maisons avaient été inondées des eaux suite encore à cette situation.

Déogratias Cubaka, à Bukavu