Manifestations contre l'insécurité au Nord-Kivu : Fayulu condamne la "forte" répression des forces de l'ordre

7SUR7.CD

Dans un message publié sur Twitter ce jeudi 08 avril 2021, le coordonnateur de la coalition LAMUKA, Martin Fayulu, condamne la "forte" répression des manifestations contre l'insécurité persistante dans l'Est de la République démocratique du Congo, organisées au Nord-Kivu.

Par ailleurs, le président du parti Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDé) dit respecter cette mobilisation populaire contre ce qu'il qualifie de passivité des autorités face aux massacres des civils dans les Kivus et la province de l'Ituri.

"Je respecte la mobilisation populaire en cours à Béni, Butembo, Kasindi et Goma en réaction contre la passivité ambiante observée face aux tueries massives des Congolais dans les Kivus et l'Ituri. Je condamne la forte répression des forces de l'ordre contre les manifestants", écrit-il.

Il faut signaler que ce jeudi, depuis la matinée, des mouvements citoyens et des structures des jeunes manifestent contre l'insécurité dans l'Est, caractérisée par les tueries et enlèvements des civils par des groupes armés tant locaux qu'étrangers. Ces manifestations sont organisées notamment à Beni, Butembo et Goma (Nord-Kivu). 

Lancées depuis lundi, ces manifestations visent à réclamer non seulement le rétablissement de la paix dans la région, mais aussi le départ de la Mission de l'ONU pour la Stabilisation du Congo (MONUSCO) de la RDC. La mission onusienne est accusée de passivité face aux massacres des populations dans l'Est du pays. 

Prince Mayiro