Éric Ngalula au "collectif de 138 députés" : "Le salut du peuple est la loi suprême. Nous n'avons pas adheré à l'union Sacrée pour nos propres interêts"

7SUR7

Dans une interview accordée à 7SUR7.CD ce jeudi 15 avril 2021, le député national Éric Ngalula Ilunga n'est pas allé par le dos de la cuillère pour fustiger la démarche de ses collègues, réunis sous le label "Collectif de 138 députés" qui estiment n'avoir pas été récompensés à la hauteur de leur lutte dans le basculement de la majorité parlementaire, après la publication du gouvernement Sama Lukonde. 

Tout en rappelant que le salut du peuple est au-dessus de toute autre considération, Éric Ngalula Ilunga précise que dans l'union sacrée, initiée par le chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, c'est l'intérêt général qui prime.

"Le salut du peuple est la loi suprême. Nous n'avons pas adheré à l'Union Sacrée pour nos propres interêts. À ma connaissance, l'Union Sacrée de la Nation c'est gérer la République autrement. Rompre avec les habitudes du passé", a indiqué l'élu de Lupatapata dans le Kasaï-Oriental.

Dans la foulée, Éric Ngalula appelle les députés nationaux à soutenir la vision du président Tshisekedi et à éviter de donner un mauvais signal à la population de la République démocratique du Congo. 

"Nous devons soutenir la vision du président de la République, chef de l'Etat et demeurer unis. Sinon, nous envoyons un mauvais signal au peuple que disons représenter. Le pays attend beaucoup de nous et j'appelle mes collègues députés nationaux au calme", conclut-il. 

Pour rappel, le Collectif de 138 députés nationaux "révolutionnaires" a promis de faire une déclaration officielle ce jeudi au Palais du Peuple situé dans la commune de Lingwala à Kinshasa. D'après un élu de l'UDPS, ces députés sont tous du FCC et avaient adhéré à l’Union Sacrée.

Jephté Kitsita