RDC : Clôture de la conférence nationale sur la chenille légionnaire d'automne du maïs

7SUR7

Ouverte le mercredi 14 avril 2021, la conférence nationale sur la chenille légionnaire d'automne du maïs s'est clôturée samedi dernier. Plusieurs options liées à la surveillance, à l'alerte et à la riposte ont été retenues au terme des travaux.

Les participants se sont mis d'accord sur la nécessité de gérer cette chenille qui menace gravement la sécurité alimentaire en RDC de manière scientifique.

Ils ont insisté sur la nécessité de la coordination des actions, de la mobilisation des ressources, de la communication et de la sensibilisation sur les dégâts causés par cette espèce qui réduit considérablement la production des céréales.

Une autre recommandation phare de cette conférence nationale, est la mise en place, sinon, la redynamisation, de la Task force qui va travailler comme un groupe de travail, de gestion, de surveillance et d'alerte contre la cheville légionnaire d'autonome.

Cette Task force qui connait la participation de tous les acteurs impliqués, a indiqué Mamba Mamba Damas,  directeur en charge de la protection des végétaux au ministre de l'Agriculture qui a clôturé ces travaux, a pour prérogatives de 
définir les stratégies, de donner les axes de gestion et d'intervention et de designer les acteurs.

"Vos recommandations seront intégrées comme priorités et actions du gouvernement. Elles seront soumises et présentées à toutes les autorités comme souhaité. Nous pensons que cette première conférence nationale sur la chenille légionnaire continuera à porter des fruits pour les producteurs qui sont à genoux en ce moment où sévit la Covid-19", a-t-il déclaré.

Tout en rassurant quant au soutien du gouvernement, il a félicité les participants car, a-t-il indiqué, c'est pour la première fois en Afrique que se tient une conférence nationale sur la chenille légionnaire dont le taux d'incidence est évalué actuellement  à 60 % en RDC.

Chef de projet de lutte contre la chenille légionnaire d'automne du maïs en RDC, Véronique Praz a appelé le gouvernement à appuyer l'équipe de riposte, la Task force, qui a été redynamisée. Elle a insisté sur la nécessité de continuer à dispenser des formations pour pérenniser les activités.

Les provinces de la RDC concernées par ce projet sont le Haut-Katanga, le Tanganyika, le Kasaï Occidental, la Lomami, le Sud-Kivu et Kinshasa.

Orly-Darel Ngiambukulu