Haut-Katanga : Des détenus croupissent dans la prison de Kasapa depuis 9 ans sans procès, alertent deux ONG

Photo 7SUR7.CD

L'Organisation Non Gouvernementale Action Contre la Pauvreté (ACP) et le Réseau pour la Réforme du Secteur Social et de la Justice (RRSSJ) dans le Katanga plaident pour le jugement de 9 prisonniers arrêtés il y a maintenant neuf ans.

Dans un communiqué rendu public ce vendredi 07 mai 2021 à Lubumbashi dans le Haut-Katanga et dont une copie est parvenue à 7SUR7.CD, ces deux structures soulignent qu'au départ, ces détenus étaient au nombre de 15 mais 4 sont décédés et 2 mineurs ont été libérés. Ils ont été arrêtés dans les campements des champs aux environs du village Kyalwe dans le groupement de Musabila en territoire de Mitwaba pour "collaborations avec les Maï-Maï bakata-Katanga".

Ces deux organisations estiment que ces détenus gardés au centre de rééducation et désocialisation de la Kasapa sans l'organisation d'un procès pour leur jugement "viole les règles de la promotion des droits de l'homme du pays".

"Une situation qui viole les règles minima pour des personnes en détention et différents instruments internationaux et régionaux en matière de la promotion des droits de l'homme auxquels la RDC est partie prenante, la constitution du pays et le sens humain qui nécessite l'attention des autorités judiciaires et politico-administratives au niveau du Haut-Katanga pour que soit sa régularisation ou relaxation tout simplement de tous les détenus", écrivent-elles.

Dans leur conclusion, l'ACP et le RRSSJ du Katanga plaident auprès des autorités judiciaires pour que "les dossiers de ces 9 détenus soient examinés urgemment afin que l'État de droit ait réellement son sens dans le secteur pénitentiaire". Parmi ces neuf personnes figurent une femme et 8 hommes.

Patient Lukusa, à Lubumbashi