Remplacement de Maweja : 7 candidatures dont celle du député Éric Ngalula enregistrées à l'UDPS/Fédération Rurale du Kasaï-Oriental

7SUR7

À l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) au Kasaï-Oriental, l'heure est au traitement des dossiers des différents candidats désireux de succéder à Jean Maweja Muteba, gouverneur de la province déchu depuis plusieurs semaines. 
 

À la Fédération Rurale du Kasaï-Oriental, 7 candidatures des membres de l'UDPS ont été enregistrées dont celle du député national Éric Ngalula Ilunga, élu de Lupatapata. 

"Au niveau de notre Fédération, la commission électorale permanente locale a enregistré 7 candidatures. Pami les 7 candidatures, il y a Kabeya Tshimbundu, Joseph Antoine Kasonga, Ntumba Tshabuala Bintou, Éric Ngalula Ilunga, Jean De Dieu Bukasa Mukendi, Pierre Kanda Kalambayi et Freddy Tshibangu Kabula. Ce sont les dossiers de ces candidatures qui sont en train d'être traités pour que les résultats nous soient transmis au moment opportun, et afin que ça soit envoyé à la hiérarchie à Kinshasa", a confié ce lundi 14 juin 2021 à 7SUR7.CD Albert Bukasa, président de l'UDPS/Fédération rurale du Kasaï-Oriental. 

Dans la foulée, Albert Bukasa a précisé que l'objectif final de sa Fédération est de désigner un ticket pour l'élection au gouvernorat de la province du Kasaï-Oriental. 

"La Commission Électorale permanente locale est à pied d'œuvre pour le traitement de ces candidatures pour trouver un ticket, c'est-à-dire deux personnes qui peuvent représenter valablement ma fédération au niveau de l'Assemblée provinciale comme candidats gouverneur et vice-gouverneur. Nous avons besoin d'un ticket. Sur 7 candidats, nous allons tirer un ticket que nous allons envoyer à la hiérarchie pour que ça soit présenté au niveau de l'Assemblée provinciale", conclut-il. 

Pour rappel, le député national Éric Ngalula Ilunga avait officiellement annoncé le 31 mai dernier sa candidature au poste de gouverneur de la province du Kasaï-Oriental.

Dans la lettre de motivation de sa candidature transmise notamment au président a.i de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), Jean-Marc Kabund, l'élu de Lupatapata avait indiqué s'appuyer sur son curriculum Vitæ, sa connaissance du milieu et des problèmes épineux qui entravent le développement de la province, sa capacité à trouver des solutions idoines et son souci d'accompagner le président de la République dans la matérialisation de ses promesses de campagne.

À noter que le poste de gouverneur est resté vacant au Kasaï-Oriental, depuis la déchéance de Jean Maweja Muteba, par l'assemblée provinciale le 1er avril dernier.

Jephté Kitsita