Circulation Routière : Le ministre de l'Intérieur ne veut plus voir un seul policier dit "Ujana" sur les grandes artères de Kinshasa 

Photo droits tiers

Le vice-premier ministre de l'Intérieur et Sécurité Daniel Aselo Okito a décidé du retrait des unités de la Police appelées "UJANA" sur les différentes artères de la capitale de la République démocratique du Congo.

Daniel Aselo Okito l'a annoncé le mercredi 14 juillet 2021 lors d'une visite d'inspection dans la ville de Kinshasa. Sur terrain, plusieurs conducteurs des taxis et taxis-bus ont dénoncé auprès du ministre de l'Intérieur plusieurs cas d'abus commis par ces unités constituées majoritairement des jeunes.

"À partir d'aujourd'hui, nous prenons des mesures pour ces gens que vous appelez Ujana. Qu'ils rentrent où ils doivent être, qu'ils laissent les roulages faire leur travail", a déclaré Daniel Aselo Okito. 

Cependant, le ministre de l'Intérieur a appelé les conducteurs des taxis et taxis-bus à faire leur travail dans la discipline.

"Vous aussi circulez dans la discipline parce que dans tout pays il faut qu'il y ait de la discipline. Plus question d'Ujana, circulez dans la tranquillité mais laissez aussi les roulages faire leur travail, cessez avec la brutalité et organisez-vous", a dit Daniel Aselo Okito aux conducteurs réunis devant lui lors de sa descente sur terrain.

Pour rappel, un moratoire d'une semaine avait été accordé aux conducteurs des taxis et taxis-bus lundi dernier. Une décision qui avait été prise par le gouvernement de la République, sur proposition du gouverneur Gentiny Ngobila, suite à la grève déclenchée par les conducteurs.

Cette grève avait pour but de protester contre les tracasseries routières. Les conducteurs des taxis et taxis-bus voulaient également manifester leur indignation après le présumé assassinat de leur collègue par un élément de la Police de l'unité appelée Ujana.

Jephté Kitsita