RDC : La communauté internationale regrette le manque de consensus dans la désignation des membres de la CENI

7SUR7

La communauté internationale a, à travers une déclaration faite ce mardi 26 octobre 2021 par un groupe de 18 pays partenaires de la République démocratique du Congo, réagi sur la désignation de nouveaux animateurs de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

À cet effet, la communauté internationale note avec regret le manque de consensus entre parties prenantes en rapport avec la désignation des futurs membres de la CENI.

« S'agissant de la désignation de l'ensemble des membres de la CENI, ils notent, à regret, que les parties prenantes ne soient pas parvenues au consensus, qui constitue un élément important pour renforcer la confiance à l'égard du processus électoral à venir », lit-on dans cette déclaration.

Toutefois, ces pays membre de la communauté internationale appellent les parties prenantes concernées à se concentrer pour assurer la crédibilité et le bon déroulement des élections en 2023.

« Ils encouragent la CENI à renforcer sa redevabilité et l'ensemble des parties prenantes concernées à se concentrer, en vue d'assurer la crédibilité et le bon déroulement des futures élections », ont-ils dit.

Au regard du refus exprimé par l'opposition pour faire partie de ce nouveau bureau, ces pays appellent notamment les autorités compétentes à rechercher l'adhésion de tous les acteurs concernés par le processus électoral.

« Ils appellent les autorités compétentes à rechercher l'adhésion de tous les acteurs concernés, notamment les partis politiques et la société civile, au processus électoral et à renforcer leur confiance en celui-ci », ont-ils ajouté.

Signalons que cette déclaration a été signée par les pays tels que les États-Unis, la France, l'Espagne, le Japon la Belgique, le Canada, l'Italie et la Corée du Sud.

Roberto Tshahe