RDC : 23 civils tués par des ADF en 2 jours au Nord-Kivu et en Ituri 

7SUR7

Au total, 23 personnes sont mortes en l'espace de 2 jours suite aux attaques menées par des rebelles ADF entre Kainama en territoire de Beni au Nord-Kivu et Tchabi à Irumu en province de l'Ituri dans l'est de la République démocratique du Congo.

Ces personnes ont été tuées dans plusieurs localités, indiquent des sources contactées sur place par 7SUR7.CD ce jeudi 25 novembre 2021.

« L'ennemi a attaqué simultanément les  villages Vido et Kisuy dans le territoire de Beni. Là on a enregistré 6 morts et plusieurs portés disparus », a fait savoir Jonas Bin Kasumba, président de la société civile de Kainama.

Pendant ce temps, poursuit-il, à Tchabi en Ituri, agglomération voisine de Kainama, 17 corps sans vie ont été retrouvés dans la contrée. Ces personnes sont tuées par des rebelles. 

La même source ajoute que ces civils ont été enterrés le mardi dernier dans la soirée.

La nouvelle est aussi confirmée par le fonctionnaire délégué du gouverneur affecté à Kainama.

Cette autorité qui pointe du doigt les rebelles ADF, parle de violents combats qui ont éclaté depuis la soirée du mardi et se sont poursuivis la mi-journée du mercredi dernier entre les forces loyalistes et les assaillants.

« Les affrontements entre l'armée et les assaillants ont été vécus à Kafeza , Kisuy, Vido et environs . L'armée est déterminée à restaurer l'autorité de l'État partout . le bilan vous sera communiqué peu après car les fouilles continuent », a rapporté à 7SUR7.CD Didys Issaya.

Ces affrontements ont occasionné un déplacement massif des certains habitants de la région vers des lieux supposés sécurisés.

Ce jeudi, les activités tournent au ralenti dans la région des suites de cette dégradation de la situation sécuritaire.

Bantou Kapanza Son depuis Beni