Opérations FARDC-UPDF : À part les ADF, d'autres groupes armés locaux pourront être traqués (coordonnateur)

7SUR7

Les opérations conjointes menées par les Forces Armées de la République démocratique du Congo "FARDC" et l'armée Ougandaise "UPDF" contre les terroristes ADF dans les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri, pourront s'étendre sur d'autres groupes armés locaux.

Le général-major Camille Mbombele, coordonnateur de ces opérations en séjour en Ituri depuis le mercredi 05 janvier 2022, l'a fait savoir le jeudi 06 janvier à Bunia, à l'issue d'un briefing opérationnel devant le gouverneur militaire et des commandant de grandes unités.

"Effectivement, dans la planification de ces opérations, il y a des secteurs qui sont déterminés pour qu'on puisse œuvrer. Dans le cadre de garder le secret militaire, on ne va pas déterminer dans quel secteur mais nous savons que ça concerne l'Ituri et le Nord-Kivu qui regorgent beaucoup de groupes armés, pas seulement les ADF. Mais nous savons que si jamais les ADF sont neutralisés ou s'ils vont se regrouper avec d'autres forces négatives, nous n'allons pas les laisser être en paix. Nous allons les poursuivre jusqu'au dernier retranchement", a déclaré le général major Camille Mbombele dans une interview à la presse.

Ainsi, il invite la population à soutenir et à s'approprier ces opérations conjointes pour éradiquer les groupes armés et rétablir la paix en Ituri et au Nord-Kivu.

A titre de rappel, le début des opérations conjointes entre les militaires Congolais et Ougandais remonte au 30 novembre 2021.

A cette date, de nombreux bastions des terroristes ADF dans la région de Beni ont été pilonnés par l'artillerie de l'armée ougandaise.

Séraphin Banangana depuis Bunia