Félix Tshisekedi insiste : "Le Code de la route doit être strictement respecté par tous les usagers"

Photos droits tiers

Dans sa communication lors de la 36ème réunion du conseil des ministres du 14 janvier 2022, le chef de l'État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo est revenu sur les causes et les conséquences des embouteillages à Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo. 

Face à ces embouteillages fréquents à Kinshasa qui, aux heures de pointe, handicapent fortement le déplacement de la population et par voie de conséquence les activités socio-économiques de la ville, le président de la République a invité le Gouvernement à apporter une solution durable à ce problème sur tous les axes routiers kinois à forte congestion de circulation. 

"Il est nécessaire d’accélérer les travaux de voirie à Kinshasa en vue de désengorger la ville et réduire sensiblement les cas d’embouteillages", a fait remarquer Félix Tshisekedi. 

Le président de la République a rappelé qu’en termes de mobilité́ urbaine, les infrastructures ne sont qu’une partie de la solution. D’où, la nécessité d’intégrer la régulation et le transport de masse. 

"Il est question de s’assurer du respect strict du Code de la route par tous les usagers, y compris les cyclistes et les piétons. Il s’agit également d’instaurer l’autorité de la police de circulation routière en commençant par rétablir la discipline et l’intégrité dans ce corps spécialisé de la police et organiser des séances de formation et de mise à niveau", a insisté le chef de l'État. 

Le président de la République a chargé le ministre des Infrastructures et Travaux Publics, Alexis Gisaro, de présenter, à chaque réunion du Conseil des ministres, un rapport sur l’état d’avancement de tous les projets d’entretien et de construction de la voirie de Kinshasa vu le caractère contraignant au regard des résultats attendus par la population kinoise jusqu’à nouvel ordre.

Il a aussi chargé le vice-premier ministre de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires Coutumières, Daniel Aselo, d’instruire le Commandant de la Police de circulation routière afin de prendre les dispositions nécessaires pour discipliner, rééduquer, encourager, réorganiser et encadrer les policiers de cette unité spécialisée et faire rapport au prochain Conseil des ministres.

Daniel Aselo devra également instruire le Gouverneur de la ville de Kinshasa de veiller au non empiètement des axes routiers notamment par le bannissement des marchés pirates et constructions anarchiques sources de perturbation de la bonne circulation routière. 

Jephté Kitsita