Kasaï-Oriental/Élections des gouverneurs : "Une opportunité de poser les jalons d'une gouvernance responsable" (LUCHA)

Photo tiers

Le mouvement pro-démocratie Lutte pour le changement (LUCHA) section du Kasaï-Oriental considère la tenue des prochaines élections des gouverneurs et vice-gouverneurs comme « une opportunité de poser les jalons d’une gouvernance responsable ». 

Dans un communiqué consulté par 7SUR7.CD ce vendredi 25 février 2022, ce mouvement citoyen appelle les acteurs politiques au non privilège « de leurs intérêts et calculs égoïstes » au détriment « du peuple meurtri du Kasaï ». 

La LUCHA insiste par ailleurs sur la nécessité de doter la province du Kasaï-Oriental « d'un leadership visionnaire, rassembleur et pragmatique ».

« Aux décideurs politiques de ne plus cautionner l’avenir de tout un peuple meurtri durant des décennies pour leurs intérêts et calculs égoïstes. Le Kasaï-Oriental mérite un leadership visionnaire, rassembleur et pragmatique. Aux députés de ne plus accepter d’être téléguidés par des laboratoires obscures comme ce fût le cas à l’époque de Maweja », lit-on dans ce communiqué. 

Mercredi dernier, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a annoncé que les élections des gouverneurs et vice-gouverneurs initialement prévues le 6 avril dans 13 provinces sont reportées au 6 mai. La centrale électorale a évoqué notamment des raisons financières.

Kazadi Lukusa à Mbuji-Mayi