Ituri : 12 ADF tués par l'armée à Irumu

Photo tiers

Au total, 12 terroristes d'Allied democratic forces (ADF) ont été tués par les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) dans 3 localités (Epanza, Kazaroho et Pamayaya) de la chefferie des Walese-Vonkutu en territoire d'irumu (Ituri), le dimanche 20 mars 2022.

Le porte-parole de l'armée en Ituri qui livre la nouvelle, affirme que c'est après « d'intenses combats » que les forces loyalistes sont arrivées à bout de ces rebelles et ont réussi à récupérer les 3 localités précitées où ils s'étaient retranchés.

« Les Forces armées de la RDC ont récupéré 3 localités retranchement des ADF et leurs supplétifs Maï-Maï à l'ouest de Otomabere après d'intenses combats. À cela s'ajoute 12 éléments ADF neutralisés, 6 capturés et 5 armes du type AK-47 récupérées par les forces  régulières », a écrit le lieutenant Jules Ngongo dans un communiqué de presse.

Suite à cette « prouesse », l'armée invite la population à continuer de collaborer avec elle.

« Pour galvaniser ces prouesses des FARDC sur les lignes de front, le gouverneur militaire de l'Ituri et commandant des opérations en Ituri, le lieutenant-général Luboya N'kashama Johnny, demande à toute la population d'aiguser la collaboration et encourage les éléments FARDC d'intensifier les opérations en vue de détruire complétement les ennemis de la paix », poursuit le lieutenant Jules Ngongo.

Il y a quelques jours, plusieurs civils ont été tués dans cette région du sud d'Irumu par des ADF.

Séraphin Banangana, à Bunia

Étiquettes