RDC - Tribune : Voici des préalables pour apaiser les tensions communautaires dans le Grand-Katanga  (Prof. W. Kitobo, ex-ministre des Mines)

7SUR7

Beaucoup de choses ne marchent pas dans notre pays malgré un environnement favorable dans le secteur de mines, un secteur clé de l’économie congolaise avec aujourd’hui des prix des métaux (cuivre, cobalt, or et étain) très élevés. Nous sommes le seul pays au monde qui ne
profite malheureusement pas de telles occasions pour relever son économie en général et réduire ainsi la pauvreté qui caractérise la vie de la majorité des congolaises et congolais. 

Chaque jour, nous assistons à l’intolérance politique d’un bon nombre de dirigeants actuels avec comme conséquence la multiplication des maux qui rend complexe la gestion entière de la chose publique. Nous devons éviter, par exemple, des conflits communautaires inutiles dans les grandes zones minières de grande importance économique comme le Grand Kivu, le Grand Katanga et la zone Kasaï.

Le cas d’actualité est le conflit des communautés de l’espace Grand Katanga et Kasaï qui a amené le Gouvernement Sama Lukonde à organiser, sur instruction du Président, une conférence à Lubumbashi pour résoudre ce conflit. De mon avis, aucune solution durable ne sortira de cette rencontre si on évite politiquement de discuter en profondeur des sujets clés qui divisent nos communautés du Grand Katanga et du Kasaï.
Il est vrai que ce dialogue ne réussira que si toutes les parties en conflit acceptent de se tolérer et d’œuvrer pour la recherche de la paix dans notre pays. Il faut pour cela au préalable abandonner tout acte de tribalisme, de triomphalisme et surtout cesser toutes les considérations dévalorisantes d’une tribu vis-à-vis d’une autre. Il faudra aussi accepter de se mettre ensemble pour voir comment résoudre les problèmes de la pauvreté à la base des chômages et migrations sans espoir certain d’une meilleure vie. Un autre aspect à ne pas négliger par le Président sur ce conflit à répétition au Grand Katanga est l’instrumentalisation des tribus par les politiques pour leurs intérêts égoïstes.

Je rappelle aussi que nos autorités doivent avoir l’humilité d’accepter la richesse intellectuelle que regorge notre pays pour utiliser toutes les compétences disponibles. L’impact social et intellectuel n’est pas à négliger; c’est tout cela qui fait que notre jeunesse et la population à la base manquent d’encadrement et se laissent très souvent manipuler par des immoraux.

Je recommande donc au Président et au Premier ministre qu’ils prennent des mesures fortes et urgentes pour une solution immédiate et durable à ce conflit à la base aujourd’hui de l’insécurité permanente dans nos villes et territoires. C’est par la paix et la tolérance entre nous que nous réussirons à construire notre RD Congo. Il faut à tout prix arriver à écarter de la gestion de la chose publique toutes les personnes incompétentes et immorales qui préfèrent faire la politique en manipulant notre population, au lieu d’apporter des solutions aux problèmes quotidiens.

Tribune de Willy Kitobo Samsoni, Prof et Ministre honoraire des Mines