Appels d'offres de 16 blocs pétroliers : Les données techniques présentées et remises officiellement au 1er ministre 

Droits tiers

Le Gouvernement de la République démocratique du Congo est désormais en possession des données techniques des blocs pétroliers des bassins sédimentaires de la cuvette centrale, côtier y compris du Graben de Tanganyika. 

La présentation et la remise officielle de ces données techniques des blocs pétroliers collectées par la société Geo Sygmod au Premier ministre, Chef du Gouvernement, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge et au ministre des Hydrocarbures, Didier Budimbu a eu lieu le samedi 14 mai dernier à Kinshasa, ville-capitale de la République démocratique du Congo.

« Dans le soucis de voir mon ministère contribuer à l'amélioration des recettes dans le budget de l'État conformément à la volonté du Président de la République, il y a lieu de compter sur ces appels d'offres, car une fois à terme, [Ndlr : ils] permettront d'attribuer les droits d'exploration, production aux soumissionnaires sélectionnés et ainsi l'État congolais pourrait en moyen terme encaisser des millions de dollars d'ici fin 2023 au titre des recettes et de bonus des signatures », a dit Didier le ministre des Hydrocarbures, Budimbu dans son allocution prononcée en cette circonstance.

Et à ce membre du Gouvernement Sama Lukonde de renchérir : « Pour le bassin du graben Tanganyika ressources estimées à 7,25 milliards de barils dont le réservoir constitué des roches qui sont des grès et sables se chiffrait à 292 milliards USD américains ; Pour le bassin côtier ressource estimée dans le réservoir composé des roches qui sont essentiellement des grès et sables à 130 millions de barils dans le bloc Ndunda estimé à 5 milliards USD, à 2 milliards de barils dans le bloc Nganzi estimé à 68 milliards USD, à 800 millions de barils dans le bloc Yema Matama Makanzi estimé à 30 millions USD ; Pour le bassin de la cuvette centrale ça c'est le top, ressource estimée à 6,4 milliards de barils dont le réservoir de roche composé des grès estimé à 254 milliards USD ».

Didier Budimbu ajoute que « ces perspectives et projections ci-haut chiffrées ne peuvent être consolidées que par une exploration devant aboutir à la découverte des gisements d'hydrocarbures économiquement rentables. En outre, le bloc pétrolier du graben Albertine et le bloc gazier du lac Kivu pourront permettre d'améliorer significativement les recettes du budget de l'État » comme c'est le cas au niveau de l'Ouganda voisin.

Et au ministre Didier Budimbu de poursuivre :« Les données techniques pétrolières reçues à ce jour vont aider nos experts à constituer les dossiers géologiques de chaque bloc sélectionné. Au regard des enjeux, nous saisissons l'occasion de saluer la diligence avec laquelle la société Geo Sygmod s'est appliquée à collecter les données de manière à les mettre à la disposition du ministère des hydrocarbures dans le délai imparti en vue de l'aboutissement de la procédure d'appel d'offre. La communauté internationale et nationale ainsi que l'industrie du pétrole sont appelées à voir à travers l'aboutissement de cette étape la volonté du Chef de l'État ainsi que du Premier ministre à valoriser ses ressources d'hydrocarbures ».

Le Chef du Gouvernement Congolais, Jean-Michel Sama Lukonde s'en félicite et estime que le lancement des appels d'offres prévus en juillet devrait contribuer à augmenter les recettes de l'État pour le bien-être de la population congolaise.

Il sied de signaler que ces données techniques sont collectées en prévision du lancement en juillet prochain par le Gouvernement Congolais des appels d'offres de 16 blocs pétroliers.

Jephté Kitsita