Désignation d'un juge constitutionnel : Les parlementaires du FCC non concernés par cette "mascarade", (Déclaration)

Photo Tiers

Les députés nationaux et sénateurs du Front Commun pour le Congo (FCC) ont, dans une déclaration lue ce vendredi 27 mai 2023 au Palais du peuple à Kinshasa, boycotté le congrès convoqué, ce vendredi, pour la désignation du candidat juge du Parlement à la Cour constitutionnelle.

D'après ces élus, les présidents de deux chambres ont violé le Règlement intérieur sur la procédure instituant la Commission et la convocation du congrès.

« Loin d'être une simple formalité, ce dernier prévoit la création d'une Commission composée des membres de l'Assemblée nationale et Sénat aux fins d'analyser les candidatures au poste de juge constitutionnel. Bien entendu, les critères prévus par la loi organique relève à la Cour ainsi que les lois et règlements doivent être respectés. Une fois le travail de la Commission terminé et le candidat choisi, une plénière du Congrès pourra être convoquée conformément au Règlement intérieur et aux usagers pour confirmer le choix qui engagera tout le parlement », lit-on dans la déclaration du FCC.

De ce fait, la famille politique de l'ancien président de la République, Joseph Kabila, s'est dit non concernée et qualifie ce congrès de mascarade.

« Tenant compte de toutes ces irrégularités, les députés et sénateurs membres des groupes parlementaires et politiques du FCC ne se sentent nullement concernés par cette mascarade et décident de ne pas cautionner une énième forfaitaire de l'Union sacrée », ajoute cette déclaration.

Signalons qu'une Commission paritaire mixte a été mise en place par le congrès pour statuer sur les candidatures.

Roberto Tshahe

Étiquettes