RDC : La 1ère dame donne le go des travaux de validation de l'avant-projet de loi sur la protection des victimes des violences sexuelles

Droits tiers

La première dame, Denise Nyakeru Tshisekedi, a donné le go, le 11 août dernier, dans la ville de Kinshasa, des travaux de validation de l'avant-projet de loi sur les principes fondamentaux relatifs à la protection des victimes des violences sexuelles liées aux conflits et autres crimes en République démocratique du Congo.

Dans son mot, Denise Nyakeru Tshisekedi a félicité la Commission ad hoc multisectorielle mise en place par la Présidence qui, selon elle, a travaillé d'arrache-pied pour la mise en place de ce texte.

« Je félicite les membres de la Commission et les experts qui travaillent d'arrache-pied pour la mise en place de la loi sur les réparations mais aussi de l'organe qui procédera aux réparations », a déclaré la présidente de la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi.

Il sied de signaler que les travaux ont été centrés sur l'analyse des inputs pouvant étoffer cet avant-projet en vue de lui épargner une profonde refonte dans son parcours jusqu'à sa promulgation. 

Ces assises font suite aussi aux travaux de rédaction de cet avant-projet de loi, réalisés par la Commission ad hoc multisectorielle et inclusive instituée, en mars 2022, par le cabinet du président de la République pour assurer le suivi des questions relatives à l'implémentation du Fonds national de réparation ainsi que celles liées à la police nationale de réparation.

Cette commission, composée notamment des survivantes des violences sexuelles, a également produit un premier document que le projet de décret de création dudit Fonds en tant qu'établissement, et l'as soumis au gouvernement Sama.

Prince Mayiro