Kinshasa : La Bracongo offre au CNPP un défibrillateur et des moniteurs de suivi des signes vitaux 

Droits tiers

La compagnie brassicole Bracongo offre des matériels médicaux modernes au Centre Neuro Psychopathologique de l'Université de Kinshasa (CNPP). Il s'agit concrètement d'un défibrillateur qui permet la réanimation des patients en détresse et de deux moniteurs multi paramétriques qui facilitent le suivi des principaux signes vitaux.

La cérémonie de remise de ce don a eu lieu, le vendredi 12 août 2022,  sur le site de cet établissement médical. C'est le professeur Valentin Ngoma Malanda, vice-doyen de la faculté de Médecine de l'Université de Kinshasa et médecin directeur du CNPP qui a réceptionné cette offre, avant de la remettre aux responsables des services concernés. 
 

Droits tiers

« Nous avons apporté à notre Centre Neuro Psychopathologique un kit complet du défibrillateur, ainsi que les moniteurs de surveillance et les autres accessoires pour l'utilisation. Ces matériels seront d'une importance capitale car ils permettront de bien suivre un patient en détresse. Le défibrillateur est pour la réanimation, tandis que les moniteurs de surveillance permettent de suivre les principaux paramètres parmi lesquels la température et la pression artérielle », a déclaré un technicien, membre de la délégation de la Bracongo.

Responsable de la Responsabilité sociétale de l'entreprise (RSE) et de la Communication interne et institutionnelle au sein de la Bracongo, Afi Kolokey a émis le vœu de voir ces matériels apportés au CNPP contribuer considérablement à sauver des vies humaines.

Droits tiers

« Nous sommes conscients qu'il ya de nombreuses autres choses à faire. Nous espérons que c'est l'une des pierres à l'édifice qui va aider le CNPP à bien prendre en charge les patients qui vont se présenter. On est content d'avoir pu vous apporter des appareils qui vont vraiment vous aider au quotidien dans la prise en charge des malades. Nous espérons que cela va faciliter à préserver des vies humaines et à surveiller des patients. Nous félicitons tout le personnel du CNPP qui travaille dans des conditions qui ne sont peut-être pas optimales. On espère faire d'autres dotations, vous accompagner encore à l'avenir », a-t-elle indiqué.

Recevant ce don, le médecin directeur du CNPP, le professeur Valentin Ngoma Malanda a remercié la Bracongo, particulièrement son président directeur général Cyril Segond. Il a profité de l'occasion pour exhorter le personnel de son établissement à faire bon usage des matériels reçus.

« Je transmets avec beaucoup de fierté ces matériels au chef du département de neurologie qui chapeaute l'unité des soins intensifs. J'invite ce département et tous les utilisateurs de faire un usage judicieux de ces appareils pour qu'ils restent le plus longtemps possible au service de nos malades qui en ont tant besoin. Ces précieux matériels vont nous aider à améliorer notre prise en charge des malades de soins intensifs, et partant, de maximiser nos chances de pouvoir les repêcher de la mort. C'est un don pour nous d'une valeur inestimable. Ce matériel est très précieux pour sauver la vie des malades », a-t-il soutenu.

Le professeur Valentin Ngoma a, par ailleurs, saisi cette occasion pour lancer un cri de détresse à l'endroit des autorités du pays et à d'autres bienfaiteurs quant à la problématique de manque de matériels adéquats dont le scanner.

A l'en croire, cela fait plusieurs mois que le CNPP ne reçoit pas les subventions de l'Etat. Ce qui lui met en difficultés de prendre en charge plusieurs dizaines de patients que la Police et les familles ont abandonné dans ce centre depuis plusieurs années.

Pour rappel, la Bracongo est une société brassicole qui existe en RDC depuis de nombreuses années. Au-delà d'offrir des produits (boissons) à la population, elle accompagne les communautés locales, les congolais dans leurs difficultés, en posant des actions caritatives dans plusieurs domaines dont la santé et l'éducation.

Orly-Darel Ngiambukulu