Kinshasa : Toute personne qui interpellera un individu à morphologie rwandophone sera arrêtée, (Police) 

Droits tiers

La police de la ville de Kinshasa, en République démocratique du Congo, menace d'arrêter tout celui qui interpellera un individu à morphologie rwandophone. 

Dans une vidéo publiée sur la toile ce vendredi 30 septembre, le commissaire divisionnaire de la PNC ville de Kinshasa lance une mise en garde "sévère" à la population Kinoise. 

"L'instrumentalisation est une mauvaise chose. Les rwandais ne sont pas nos ennemis, les ennemis rwandais sont connus, il ne faut pas tomber dans le piège de l'ennemi. Nous mettons en garde, dorénavant, quelqu'un qui va interpeller quelqu'un parce qu'il a une morphologie différente de la nôtre, il a une morphologie rwandophone, sera aussi arrêtée", déclare le général Sylvano Kasongo. 

Par contre, il exhorte la population à dénoncer auprès des services de sécurité, des cas suspects.

"Laissez les services de sécurité, les services de renseignements, la police et l'armée faire leur travail. Si vous avez une dénonciation, allez dénoncer là-bas. Ce n'est pas à vous de faire ce travail là. C'est une mise en garde sévère, la police va agir", dit le patron de la police de Kinshasa.

Cette communication de la police intervient après la publication sur les réseaux sociaux d'une vidéo d'interpellation d'une personne à morphologie supposée rwandophone dans la ville de Kinshasa.

Prince Mayiro