Kinshasa : Vive tension à Limete au siège de l’UDPS ce samedi, dispositif sécuritaire renforcé (situation à 9h45)

La tension monte de plus en plus au siège de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, “UDPS”, au lendemain de la défaite du parti présidentiel à l’élection des sénateurs.

Des militants et combattants de ce parti n’ont visiblement toujours pas dirigé les résultats provisoires publiés par la Commission Électorale Nationale Indépendante.

Des pneus brûlés, des combattants très en colère et une forte présence policière sur le lieu, tel est le climat qui règne en ce samedi 16 mars 2019 au siège de l’UDPS.

Pour la plupart de combattants interrogés sur place, les députés provinciaux ont trahi le parti et méritent d’être chassés.

La situation est la même dans la ville de Mbuji-Mayi où certains combattants menacent de s’en prendre aux domiciles de députés provinciaux.

Pour rappel, l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social malgré ses 12 députés provinciaux à Kinshasa n’a pas pu obtenir un seul siège au sénat.

Même sitaution dans d’autres provinces à l’instar du Kasaï.

Devant les militants vendredi dernier, Jean-Marc Kabund président intérimaire du parti a promis des sanctions à l’endroit de ces députés provinciaux.

Jephté Kitsita

Vous avez aimé ? Partagez !
  • 3.2K
    Partages