RDC-Mouvement de grève à la SCTP : JP Dikenda recadre Mukoko Samba (Mise au point)

Publié lun 11/02/2019 - 14:12
Dans une mise au point transmise à 7SUR7.CD, lundi 11 février 2019, JP Dikenda directeur de département des ports maritimes de la société congolaise des transports et ports, SCTP, a rejeté les allégations du directeur général Daniel Mukoko Samba l'accusant d'être auteur de détournements de derniers publics ayant occasionné la grève des agents dans cette entretien de l'État. Ci-dessous la mise au point de JP Dikemba Ma réaction est consécutive à une série de sorties médiatiques de Mr Mukoko Samba, DG de la SCTP, orientée principalement à l'endroit de ses collaborateurs parmi lesquels je suis compté. Il se recommande, de ma part, une mise au point. Ma position et le nombre d'années passées à la SCTP, m'autorisent à affirmer que tous les gouvernails fonctionnaient normalement à l'arrivée de Mr Mukoko et, dix neuf mois après sa prise de fonction en qualité de Directeur Général de la SCTP, crier sur tous les toits qu’il a hérité d’une situation chaotique relève d’une inadéquation fonctionnelle grave et criante. Est-ce normal, en effet, de faire de recul pour accuser ses collaborateurs alors qu’on a accepté la fonction en étant conscient du principe de droit administratif sur la continuité fonctionnelle? Il est plus que temps que le Directeur Général justifie autrement sa débâcle managériale au lieu de s’en prendre à ses collaborateurs en faisant couvrir les innocents et pères de famille d’injures et de calomnies; c’est tout simplement injuste. De quelques mois de retard de salaires, l’actuel DG les a portés à plus d’une année. Voilà le vrai baromètre pour évaluer ses capacités managériales . Il serait, par ailleurs, judicieux qu’on se pose la question sur le niveau d'endettement actuel par rapport à celui laissé par ses prédécesseurs et surtout, le niveau d’exécution du fameux "plan de sortie de crise pour redresser la société" produit par l’actuel management à sa prise de service. Ce plan devrait, à mon avis, plutôt constituer sa plus grande préoccupation, sa mise en œuvre a lamentablement échoué. A titre illustratif, aucun investissement signalé au Département des Ports Maritimes pour ne citer que ce secteur, laissant ainsi le champ libre à la concurrence! Que les accusations contre ma personne dans certains médias ne sont que pour désorienter l’opinion de réels problèmes de gestion qui se posent dans la société, en occurrence la régularité de la paie de salaires et la garantie saine du bon départ des activités. Pour les dossiers judiciaires, avant toute chose, jouissant de la présomption d’innocence, j’invite Mr Mukoko à retirer sans délai ses allégations me présentant comme "détourneur de deniers publics" car je n’accepterai aucunement, alors que lesdits dossiers suivent leur cours normal devant les instances judiciaires, qu’il me traite ainsi et ce, sans pouvoir en apporter la moindre preuve. Faisant confiance à l’appareil judiciaire, je me réserve de tout commentaire pour ne pas influencer l’instruction en cours. Cependant, le moment venu, je prendrai des initiatives claires et concrètes quant à ce dossier. Au sujet de la grève qui sévit et secoue à l’heure actuelle la SCTP, je tiens à préciser que sa cause est bien cernée et que son origine est bien connue.: 1)Les impaiements de plus d’une année de salaires des agents; 2)La rupture et le déficit de communication avec les partenaires sociaux; 3)Les nombreux choix hasardeux de gestion et de décisions financières malencontreuses; Ne sont-ils pas là des vrais problèmes susceptibles de déclencher un mouvement social de travailleurs ? Alors, pourquoi chercher les boucs émissaires ? Il est temps que la Direction Générale arrête avec ce genre de pratiques qui ne l’honorent pas. JP. Dikenda Directeur de Département des Ports Maritimes SCTP .