Retombée d’un séminaire de formation des orthopédistes : Kinshasa sera dotée d’un centre d’appareillage orthopédique moderne

Image retirée.

Des techniciens orthopédistes et orthoprothésistes ont dernièrement participé à un séminaire de formation de trois jours dans la salle de conférence Bibondo, dans la commune de Selembao. Cette formation avait pour objectif de les outiller afin qu’ils soient capables d’utiliser les nouvelles technologies ayant trait à leur profession. Donnée par des formateurs belges, marocains et sud- africains, cette formation a tourné autour des prothèses, prothétisation podo orthèse, techniques et technologies, sports et handicaps, orthèses, orthétisation biomécanique, matériaux ainsi que mise œuvre du petit appareillage.

Tous ces points ont été abordés durant la première journée. La deuxième journée était, quant à elle, consacrée à la peau, la plaie et l’appareillage du membre inférieur, la cicatrisation, les généralités, le pied diabétique, l’amputation ainsi que des soins locaux. Ce n’est qu’à la dernière journée qu’est intervenue la cérémonie de clôture. «L‘objectif principal de ce séminaire de formation de renforcement des capacités est de remettre à niveau les techniciens orthopédistes RDcongolais qui sont restés sans être recyclés depuis plus de 15 ans, les amener à avoir les nouvelles connaissances sur l‘appareillage orthopédique ainsi que de stimuler le ministère de tutelle afin de créer une direction ou service des techniciens orthopédistes au ministère de la Santé publique», a précisé Falonne Bitu Richee, secrétaire générale fraichement élue de l’Association nationale des techniciens orthopédistes et orthoprothésistes du Congo -ATOC/RDC. Pour elle, il est important que le gouvernement dote chaque province d’un grand centre orthopédique pour la fabrication des matériels et équipements d’appareillage orthopédique ainsi que des prothèses afin de faciliter leur distribution et leur disponibilité. Elle a, par cette même occasion, suggéré la création d’un magasin ou dépôt central d’approvisionnement et de distribution de composants, matériels et équipements d’appareillages orthopédique ainsi que des prothèses.
Organisée à l’initiative de ATOC/RDC, cette formation a été financée par la société française de l’orthopédie -ISPO/France-, le Centre belge de l’orthopédie -CEBELOR- et la Croix- Rouge de la Finlande. Le directeur de partenariat de l’ISPO/France, Richard Livenac, ne s’est pas empêché d’exhorter les techniciens orthopédistes RD-congolais d’aimer leur travail, de toujours se former pour acquérir les nouvelles technologies de l’appareillage orthopédique. Constatant que la RD-Congo est le seul pays en Afrique centrale qui accuse du retard dans ce domaine, Richard Livenac a encourage l’Etat RD-congolais à créer et à mettre en place les centres d’appareillage orthopédique pour faciliter une bonne prise en charge des patients. Soucieux de la profession de l’orthopédiste et en attendant que le gouvernement RDcongolais fasse quelque chose, Richard Livenac a promis, au nom de sa structure, la construction d’un grand centre d’appareillage orthopédique à Kinshasa vers le début de l’année 2015. A en croire ses propos, le coût de ce projet est estimé à USD 375.000. Le directeur du Centre belge de l’orthopédie, Jean-Marie Dirven, a rassuré que son institution apportera un soutien total pour financer les formations de techniciens orthopédistes dans les onze provinces de la RDCongo dès janvier 2015. Il a également indiqué que le Centre belge de l’orthopédie reste entièrement disponible et ouvert à toute initiative de la création d’un petit centre d’appareillage orthopédique en milieu rural.
Barick BUEMA

{jcomments on}