Rumeurs sur tensions à l'ISC Lubumbashi : "la situation est calme, il n'y a pas de vente des syllabus" (Armand Kabange DG)

Se confiant à la presse samedi 23 février 2019, le Directeur Général de l'Institut supérieur de commerce, ISC Lubumbashi, a démenti les rumeurs qui circulent et font état de l'imposition d'achat obligatoire des syllabus de tous les cours et que les étudiants seraient obligés d'acheter une fiche à 7500fc pour chaque Travail Pratique, interrogation et avant toute réclamation sur une épreuve ratée. La "vérité est que tenant compte de la conjoncture actuelle, le directeur général de l'institut supérieur de commerce de Lubumbashi, le professeur Armand Kabange Kitenge a toujours sévèrement sanctionné tout contrevenant aux instructions relatives à l'interdiction de vente des notes de cours et des syllabus. "Ne doivent être privilégiés et permis que les frais réels et nécessaires pour les études", souligne une note circulaire interne. Les informations recueillies sur terrain démontrent qu'il n'y a aucune marche des étudiants projetée pour dénoncer quoi que ce soit comme le fait circuler une certaine rumeur. Cependant, un constat fait sur terrain démontre que les travaux de modernisation de l’institut supérieur du commerce, ISC Lubumbashi se poursuivent. Chaque jour qui passe, cette institution d’enseignement supérieur et universitaire continue à se métamorphoser, «des moyens ont été mobilisés, des efforts consentis ». La construction de nouveaux auditoires vont permettre à l'ISC de faire évoluer chaque section dans ses propres locaux. Ainsi donc, les ressources humaines,la douane, les sciences commerciales et financières, la compatibilité ainsi que le secrétariat de direction vont devoir disposer des auditoires propres. Les prouesses réalisées, à l’ISC Lubumbashi sont à mettre à l’actif du comité de gestion chapeauté par le directeur général Armand Kabange. Toute la concession est sécurisée avec un mur de clôture, le bâtiment en étage d’un niveau dont l'inauguration interviendra incessamment et qui abritera les 25 bureaux administratifs est terminé. Dans le souci de mettre fin aux coupures intempestives du courant, le comité de gestion a mis en place un générateur de 22 CVA. Un bâtiment construit dans les normes et orné en marbres. D’autres auditoires sont en construction... CP