Vérité des urnes : M. Fayulu prévient qu'il ira jusqu'à Genève, au Conseil des Droits de l'Homme de l'ONU

Martin Fayulu Madidi leader de la coalition de l'opposition LAMUKA ne semble pas prêt pour abandonner le combat de la vérité des urnes. Après avoir saisi la Cour Constitutionnelle de la République Démocratique du Congo et la Cour Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples, Martin Fayulu annonce qu'il va cette fois-ci, se rendre à Genève. C'est devant la presse belge samedi 09 mars dernier à l'Hôtel Hilton que celui qui se considère désormais le Commandant du Peuple, a confirmé cette information. "Les avocats ont déposé une requête à la Cour Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples. J'irai à Genève, on va continuer avec le Conseil des Droits de l'Homme des Nations-Unies. Il y a aura beaucoup de recours, il y aura beaucoup de dossiers de justice", a prévenu Martin Fayulu Madidi. Rappelons par ailleurs que la saisine de la Cour Constitutionnelle par Martin Fayulu pour faire annuler les résultats provisoires de la CENI relatifs à la présidentielle du 30 décembre dernier donnant pour vainqueur Félix Tshisekedi, n'avait pas permis à celui qui était le candidat N°4 d'obtenir gain de cause. Les juges de la Cour Constitutionnelle avaient confirmé les résultats de la Commission Électorale Nationale Indépendante. Et s'agissant de la requête introduite par les avocats de Martin Fayulu à la Cour Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples, aucune information n'a été donnée jusqu'à ce jour donnée par Fayulu ou les autres membres de la coalition LAMUKA, sur l'évolution du dossier. Par ailleurs, cette coalition (LAMUKA) continue de rejeter la victoire de Félix Tshisekedi, malgré que certaines voix s'élèvent en son sein pour affirmer que le combat pour la vérité des urnes a atteint ses limites. L'avenir de la coalition LAMUKA sera au cœur des discussions au cours des réunions programmées à Bruxelles autour de tous les leaders de cette plateforme électorale. Jephté Kitsita