Baisse des prix des cuivre et cobalt :  "La croissance économique va probablement ralentir en RDC en 2019 à cause de la tendance baissière", alerte le FMI

Publié mer 26/06/2019 - 21:59
7sur7

Le Fonds monétaire international (FMI) attire l'attention de la République démocratique du Congo sur les risques liés au fait de fonder la croissance de l'économie nationale sur les ressources naturelles. 

Au cours d'une cérémonie de présentation des perspectives économiques ce mercredi 26 juin, le représentant de cette institution de Bretton Woods en territoire congolais Philippe Egoumé a affirmé que la croissance en RDC va probablement baisser en 2019 au regard des perspectives de production de l'industrie extractive.

"Après deux années de suite d'accélération économique en 2017 et 2018, grâce au niveau élevé des prix de principales  exportations en RDC, la croissance économique va probablement ralentir en 2019 dans ce pays à cause de la tendance baissière des prix du cuivre et du cobalt", a indiqué P. Egoumé.

Il propose ainsi comme thérapie de diversifier l'économie nationale, en misant sur l'augmentation des recettes des secteurs non extractifs.

Selon les chiffres du FMI,  le secteur minier a contribué à 74% dans la croissance économique observée en RDC en 2017 et en 2018. 

Ce, comparativement au secteur non extractif dont la croissance est en baisse depuis 2016.

Rappelons que le prix du Cobalt a baissé de l'ordre de 64% en une année entre mai 2018 et mai 2019 (de 90.000$/tonne à 30.000$). Cette baisse a été de 43% de janvier à mai 2019.

Le prix du cuivre, lui, a baissé de 11% au cours de la même période. Contrairement au cobalt, le prix du cuivre a légèrement augmenté entre janvier et mai 2019 (1,98%).

La production du cobalt a ainsi baissé de 45% entre octobre 2018 et mars 2019, tandis que celle du cuivre a diminué de 8% entre juillet 2018 et mars 2019.

Orly-Darel Ngiambukulu