Kolwezi/Procès Altercation entre policier et civil : Le ministre provincial du Haut-Katanga M. Katemb a comparu comme renseignant

Publié mar 17/09/2019 - 20:22
Miguel Katemb

La Cour militaire de la province du Lualaba a ouvert le procès en flagrance opposant l'auditeur militaire contre 2 éléments de la police nationale Congolaise et un garde du corps ce mardi 17 septembre 2019.

Ledit garde est poursuivi pour dissipation des munitions et désertion de poste. 

Parmi ces prévenus, figure le garde du ministre provincial des infrastructures de la province Haut-Katanga, Miguel Katemb Kashal.

Au regard des témoignages de Kopa Isaac, manager de la boîte Six SEVEN et Mumba Tshisekedi, accusé d'avoir voulu enlever la jeune serveuse, de la serveuse et des policiers, le ministre Miguel Katemb est hors de cause, selon son cabinet.

Il sied de rappeler que le cabinet du ministre des infrastructures du Haut-Katanga était monté au créneau lundi dernier pour dénoncer la manipulation de l'opinion autour de cette affaire.

Par la même occasion, le cabinet de Miguel Katemb avait affirmé que le ministre de la province dirigée par Jacques Kyabula n'est impliqué ni de près ou ni de loin dans ces événements.  

"Le ministre dormait au moment des faits et ne s'est jamais rendu dans la boîte de nuit SIX SEVEN, lieu où se sont déroulés les faits", a soutenu le cabinet. 

Précisons par ailleurs que le ministre provincial des infrastructures du Haut-Katanga Miguel Katemb Kashal comparaît dans ce procès comme temoin renseignant. Aucune charge pénale n'est retenue contre lui à ce stade.

Vendredi 13 septembre dernier, des coups de feu faisant un blessé ont eu lieu dans la boîte de nuit SIX SEVEN située dans la ville de Kolwezi (Lualaba). 

L'un des gardes du ministre Katemb était impliqué dans cette dispute. Il est accusé d'entretenir un réseau des filles d'après les témoignages emis lors de ce procès.

Jephté Kitsita