Kongo-Central: la majorité de députés provinciaux ont voté contre l'autorisation de poursuites du gouverneur Atou Matubuana

7sur7

C'est ce mardi 24 septembre que l'Assemblée provinciale du Kongo-central a procédé à un vote  sur le réquisitoire du Procureur près la Cour de cassation sollicitant l'autorisation de poursuites contre le Gouverneur Atou Matubuana.

Au total 21 députés provinciaux ont voté contre ce réquisitoire. 19 élus provinciaux se sont prononcés en faveur de de cette demande d'autoriser les poursuites contre le gouverneur Atou Matubuana.

C'est dire qu'au regard de ce vote des élus de la province, le gouverneur Atou Matubuana ne sera donc pas poursuivi par la Cour de cassation sur l'affaire Mimi Muyita.

Il va devoir donc  à présent convaincre ses pairs du FCC et le ministre de l'intérieur pour se voir réhabilité au poste de Gouverneur de la province du Kongo-Central.

Rappelons que Atou Matubuana et son adjoint avaient été suspendus par le ministre a.i de l'intérieur Basile Olongo après le scandale sexuel survenu dans la maison de passage du Gouvernorat du Kongo-central.

Dans une vidéo rendue publique le 25 juillet sur les réseaux sociaux, on a vu le Vice Gouverneur Justin Luemba complètement nu, accusé par  l'assistante de son titulaire Mimi Muyita d'avoir tenté de la violer.
 
Après enquête, la Cour de Cassation a sur base  des éléments recueillis, accusé Atou  Matubuana d'avoir  utilisé son assistante Mimi Muyita pour piéger son adjoint Justin Luemba, en le filmant nu et en diffusant sa  vidéo sur internet.

Tout en adressant un réquisitoire  au bureau de l'Assemblée provinciale du Kongo-central pour solliciter les poursuites contre Atou Matubuana, le Procureur près la Cour de Cassation qualifié les faits à sa charge de constitutifs de l'infraction d'outrage public aux bonnes mœurs, prevue et punie  par l'article 175 du code pénal livre II.

Orly-Darel Ngiambukulu