RDC-Amélioration du climat des affaires : La FEC (patronat) invite la ministre de l'économie à rencontrer les opérateurs économiques 

Publié mer 09/10/2019 - 15:59
7SUR7.CD

Dans le cadre de l'amélioration du climat des affaires en RDC, la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) invite la ministre de l'économie nationale, à rencontrer les opérateurs économiques de tous les secteurs confondus, membres de cette structure.

C'est dans cette optique que la ministre Acacia Bandubola a reçu mardi une délégation de la FEC, conduite par son vice-président Dieudonné Kasembo, dans son cabinet, à Kinshasa. 

Lors des échanges, il a fait savoir à la ministre de l'économie le souhait de opérateurs économiques de la voir visiter leurs installations et organiser une séance de travail avec eux, pour donner des orientations sur la manière dont les deux parties devront travailler. 

"Nous avons invité Mme la ministre à rencontrer les opérateurs économiques. Comme vous l'avez remarqué, ce n'est qu'un petit échantillon des opérateurs économiques ici présent mais au moins, elle va se retrouver autour de tous les différents secteurs confondus. Nous devons noter que le ministère de l'économie est notre ministère de tutelle administratif quand bien même que sur le plan technique, les opérateurs économiques dépendent de différents ministères qui correspondent justement à nos activités", a indiqué Dieudonné Kasembo, au sortir de la rencontre.

Par ailleurs, il a souligné que la Fédération des Entreprises du Congo tient à accompagner le gouvernement à avoir des moyens suffisants pour sa politique. Et ce, grâce à ce partenariat noué depuis des années entre les opérateurs économiques et le gouvernement afin de booster l'économie du pays, a-t-il ajouté.

Le même jour, la ministre de l'économie s'est entretenue également avec Vital Manga Bolengu, directeur général de l'Office de Promotion des Petites et Moyennes Entreprises Congolaises (OPEC).

7SUR7.CD

Les discussions entre les deux personnalités ont tourné autour de l'application de la loi sur les petits commerces mais aussi sur les différents problèmes, qui bloquent le bon fonctionnement des PME, notamment les tracasseries administratives dont ils sont victime et le respect des lois de la République, interdisant aux étrangers d'exercer les petits, réserver exclusivement aux nationaux.

Pour apporter des solutions aux problèmes évoqués par le directeur général de l'OPEC, la patronne de l'économie nationale a promis de travailler ensemble avec son collègue ministre des PME.

Après cette rencontre, Acacia Bandubola s'est entretenue en fin de journée avec le président national de la Fédération Nationales des Artisans des petites et moyennes Entreprises congolaises (FENAPECO), Jean-Pierre Mbuku et avec le président national de la Confédération des Petites et Moyennes Entreprises. Les deux ont aussi fait part à la la ministre des difficultés qu'ils rencontrent dans l'exercice de leur métier tout en espérant qu'elle va apporter sa pierre à édifice pour relever les grands défis qui l'attendent à la tête de ce ministère stratégique.

Il faut noter que toutes audiences ont intervenu après la descente effectuée par A. Bandubola à la division provinciale de son ministère à Lubumbashi, chef-lieu de la province du Haut-Katanga, lundi dernier.

Pendant sa visite, le chef de division, Mukini, a plaidé pour l'amélioration des conditions de travail de ses agents. 

Selon lui, la division provinciale de l'économie manque des locaux, des mobiliers, des équipements et des frais de fonctionnement pour accomplir leurs missions.

Face à cette situation, la ministre de tutelle a promis de faire de son possible à court, moyen et long terme, afin d'améliorer les conditions de travail des agents.

Prince Mayiro