Condamnation de Bosco Ntaganda : Pour Ida Sawyer, c'est un "message fort" aux personnes considérées comme des "intouchables" 

Publié jeu 07/11/2019 - 13:11
7sur7

Ida Sawyer, directrice adjointe de la division Afrique de Human Rights Watch (HRW) a salué ce jeudi 07 novembre 2019 la condamnation de l'ancien chef d'état-major adjoint des Forces Patriotiques pour la Libération du Congo (FPLC) Bosco Ntaganda à 30 ans de prison.

Pour l'activiste des Droits de l'homme, cette peine est un message fort pour d'autres chefs rebelles œuvrant en RDC et autres auteurs des violations des Droits de l'Homme.

"La condamnation de Bosco Ntaganda a 30 années d'emprisonnement envoie un message fort indiquant que même les personnes considérées comme intouchables peuvent un jour être amenées à rendre des comptes. Même si la douleur de ses victimes ne peut pas être effacée, celles-ci peuvent éprouver un peu de réconfort en constatant que la justice prévaut", a-t-elle déclaré. 

En outre, Ida Sawyer espère que cela va également contribuer à "dissuader ceux qui continuent de commettre des exactions contre des civils au Congo et ailleurs".

Pour rappel, Bosco Ntaganda avait été reconnu coupable le 8 juillet dernier de 18 chefs d’accusation notamment les crimes de guerre et crimes contre l'humanité commis dans la province de Ituri en République Démocratique du Congo.

Ange Makadi Ngoy