Visite saut de mouton : ''la justice fera son travail sans complaisance...l'état de droit n'est pas un slogan '' (ministre de la justice)

Publié jeu 13/02/2020 - 15:24
7sur7

Le vice-premier ministre, ministre de la justice et garde des Sceaux a effectué ce jeudi une visite d'inspection des sauts-de-mouton dans la ville de Kinshasa.

Célestin Tunda ya Kasende a fait un constat amer à l'issue de sa visite. 
Il a déploré notamment la lenteur des travaux qui causent des embouteillages à n’en point finir tous les jours.

À la question de savoir si les enquêtes ouvertes sur “l’Affaire sauts-de-mouton” iront jusqu’au bout et sans interférences, le ministre a donné la réponse suivante :
'' La justice fera son travail sans complaisance, en toute objectivité pour dégager les responsabilités dans tout scandale avéré en rapport avec les moyens de l’Etat mis à disposition pour ces projets, et soyez en sûr, l’état de droit ne sera pas un simple slogan''.

Depuis plusieurs semaines,  une polémique a éclaté sur la gestion du marché des sauts-de-mouton. Plusieurs chiffres contradictoires sur l'exécution des travaux et sur les décaissements de l'argent public sont avancés par les membres du gouvernement. 
Des soupçons de corruption pèsent sur plusieurs personnalités.
C'est sur ces entrefaites que la justice a lancé plusieurs réquisitions.

Pour Kinshasa,  il est prévu l'érection de 7 sauts de mouton.
Le coût moyen est de 2.8 millions $ par ouvrage. 
Prévus pour 6 mois, les travaux s'enlisent jusqu'à irriter les Kinois obligés de marcher à pieds sur de longues distances pour les uns. Et pour les autres,  ils sont contraints à supporter des bouchons de plusieurs heures chaque jour, le matin pour se rendre au bureau, et le soir pour regagner leur domicile.

ODM