Destitution de Kabund : Le FCC a donné un coup fatal à la coalition (UDPS)

Publié jeu 28/05/2020 - 21:54
7SUR7.CD

L'Union pour la Démocratie et le Progrès Social, (UDPS), ne digère pas la destitution de son président a.i Jean-Marc Kabund au poste de premier vice-président de l'Assemblée nationale de la République Démocratique du Congo.

Tout en considérant que cette déchéance est un coup de force, le parti présidentiel affirme, dans une déclaration signée par Augustin Kabuya, que le Front Commun pour le Congo, (FCC), a donné un "coup fatal à la coalition au pouvoir".

Bien avant cette déclaration, le porte-parole de l'UDPS, Simon Kalenga, avait prévenu que la déchéance de Kabund sera synonyme de la fin de la coalition FCC-CACH.

Au lendemain de la destitution de Jean-Marc Kabund, les militants et combattants de l'UDPS avaient, une fois de plus, exigé, la fin de la coalition précitée.

Pour rappel, Jean-Marc Kabund a été destitué le 25 mai dernier au terme d'un vote organisé dans la salle de plénière de l'Assemblée nationale.

Si l'initiative était d'un député de l'opposition, en l'occurrence Jean-Jacques Mamba du Mouvement de Libération du Congo, (MLC), il faut noter que sa pétition a bénéficié du soutien des élus du FCC largement majoritaire au Parlement.

Sur les 315 députés nationaux qui ont participé au vote de la déchéance de Kabund, 289 ont soutenu cette pétition, 17 l'ont rejeté et 9 autres se sont abstenus.

Pour montrer sa désapprobation face à cette destitution, le parti présidentiel a annoncé ce jeudi qu'il ne désignera pas un remplaçant à Jean-Marc au bureau de l'Assemblée nationale.

Jephté Kitsita