Beni : L'armée intensifie ses patrouilles dans les "zones rouges" pour contrer les ADF

Publié dim 12/07/2020 - 12:08
Photo droit tiers

Les attaques ciblées des rebelles ADF contre les civils en territoire de Beni (Nord-Kivu) continuent de s'intensifier malgré les opérations militaires "d'envergure" amorcées dans la région depuis plus de 8 mois.

En plus des incursions dans plusieurs localités, l'ennemi a tendu des embuscades sur nombreux tronçons à des convois civils ces dernières semaines, au cours desquelles des citoyens congolais ont perdu la vie.

Face aux cris plaintifs des habitants, les forces armées viennent de renforcer leurs patrouilles sur l'axe Oïcha-Maimoya en groupement Bambuba-Kisiki, devenu l'une des nouvelles cibles des djihadistes ougandais.

Le président de la société civile locale qui le témoigne, salue et encourage ce nouvel engagement des FARDC à sécuriser les civils.

"Les activités se déroulent maintenant bien. L'armée vient de renforcer les patrouilles de combat et fait même plusieurs navettes dans la brousse. Elle ne s'est pas encore coalisée aux ADF, on l'aurait déjà su. Que les FARDC continuent et l'ennemi va fuir les alentours, surtout la nationale n°4", a recommandé Patrick Musubao, avant d'exhorter, par la suite, la population à demeurer vigilante et à alerter.

Au moins 5 civils ont péri dans les embuscades récemment tendues aux usagers du tronçon Oïcha-Maimoya la semaine passée.

Isaac Kisatiro, à Butembo