Nord-Kivu : Au moins 8 civils tués par des hommes armés à Rutshuru

Publié mer 28/10/2020 - 12:14
Photo 7SUR7.CD

Huit personnes ont péri dans la nuit du mardi à ce mercredi 28 octobre 2020 dans le village de Katoro, à quelques kilomètres de la commune rurale de Kiwanja, dans le territoire de Rutshuru (Nord-Kivu), après avoir été ciblées par des bandits armés des machettes et des fusils. Six d'entre les victimes sont issues d'une même famille.

C'est autour de 19h que les assaillants ont fait irruption dans le village avant de visiter plusieurs domiciles où ils ont commis beaucoup d'actes barbares, rapportent les forces vives locales qui incriminent les rebelles Nyatura CMC.

"Il y a des morts. Jusque-là, on compte au moins 8. Il y a eu tuerie de toute une famille et il y a aussi d'autres maisons qui ont été visitées. Les bandits ne sont pas encore bien identifiés mais nous pensons que ce sont encore des rebelles Nyatura. Mais aussi, comme vous le savez, la situation est devenue un peu compliquée avec des affrontements entre les jeunes hutus et nandes", explique Jonas Pandasi de la nouvelle société civile.

Il sied de rappeler que ce drame se produit alors que le même territoire est aujourd'hui confronté à une situation inédite qui s'apparente de plus en plus à un conflit intercommunautaire. Des jeunes issus des communautés nande et hutu se sont engagés dans des combats sanglants qui ont coûté la vie à au moins 7 autres civils dimanche dernier.

Pour parer à toute éventualité, le gouvernement provincial du Nord-Kivu est descendu dans la région où des concertations entre les antagonistes ont été initiées par la vice-gouverneure, Marie Kahombo.

D'ailleurs, il a été institué une commission qui permettra d'identifier les auteurs matériels et intellectuels qui alimentent ce conflit "qui risque de dégénérer si des mesures urgentes ne sont pas prises", selon les craintes exprimées par la société civile locale.

Isaac Kisatiro, à Butembo