Nord-Kivu : Un chef rebelle tué dans une fusillade lors d'une embuscade contre un convoi de la SMB à Masisi

Publié mar 17/11/2020 - 21:05
Photo 7SUR7.CD

Des hommes lourdement armés ont tendu une embuscade à un convoi de la Société Minière de Bisunzu (SMB), dans le village Kitarima en territoire de Masisi au Nord-Kivu, pendant la journée de lundi 16 novembre 2020.

Le bilan de la fusillade qui s'en est suivie fait état de 4 agents de la SMB grièvement blessés, le colonel autoproclamé du mouvement rebelle Nyatura connu sous le nom de Kombo a été tué et un Policier PMH (Police des Mines et Hydrocarbures) blessé lors de la riposte à cette attaque. Les assaillants ont également abandonné 4 armes et des munitions de guerre.

Dans une conférence de presse tenue ce mardi à Goma, le député provincial élu de Masisi, Alexis Bahunga a déclaré que la situation sécuritaire de cette région devient de plus en plus alarmante et demande aux autorités provinciales de dénicher les commanditaires et les sanctionner conformément à la loi.

« Le tableau sécuritaire du territoire de Masisi est très sombre, révoltant et alarmant de sorte que nos compatriotes sont transformés en des moutons et poules qu'on doit égorger chaque jour. Je condamne avec véhémence ce qui se passe dans mon territoire et j'exige qu'une enquête sérieuse de l'auditorat soit menée pour que les criminels soient attrapés et mis hors d'état de nuire », a-t-il déclaré.

Il sied de noter que le convoi attaqué possédait 2 véhicules Land Cruiser transportant du carburant. Ils quittaient Goma pour le site minier de Bibatama, dans le territoire de Masisi. Une équipe de l'auditorat militaire a fait une descente sur place pour des enquêtes approfondies.

Glody Murhabazi, à Goma