Covid-19/Détection du variant indien en RDC : "Cliniquement, il n'y a aucune crainte pour la population" (Min. de la santé)

.

Le ministre de la santé confirme la présence du variant indien du Coronavirus en République démocratique du Congo. Dans un entretien accordé à la presse ce lundi, le docteur Jean-Jacques Mbungani a révélé que cinq sujets indiens testés positifs dans un immeuble de la Gombe à Kinshasa, portent ce variant, fruit d'une double mutation.

"Parmi les 25 cas positifs, il y a 4 variants indiens. Donc, ce qui est le fruit d'une double mutation, du variant britannique et du variant sud-africain. Mais la situation est calme, au niveau clinique, il n'y a aucune crainte. Donc, la population doit se rassurer parce que toutes les mesures ont été prises, l'immeuble incriminé étant à l'isolement, les gens sont en quarantaine depuis le 05 mai. Autour de 19 mai, la quarantaine devrait terminer, les cas symptomatiques ont été séparés de non asymptomatiques. Cliniquement, il n'y a aucune crainte pour les patients et également pour le reste de la population", a affirmé le ministre de la santé.

Cependant, le Dr Mbungani a rassuré la population que la situation est calme et que tout est sous contrôle de son ministère et de l'Institut National de Recherche Biomédicale (INRB). 

"Mais de ce fait, toutes les précautions ont été prises parce que nous avons dénombré ce qu'on appelle des cas contacts, autour de 536 cas contacts, des gens qui ont été en contact avec les personnes testées positives. La surveillance également de tous cas se fait de manière régulière, je peux vous dire qu'au niveau de la RDC, au niveau de la ville province de Kinshasa, nous sommes au calme, nous contrôlons la situation", a-t-il renchéri. 

Après la découverte de ce variant, le ministre Mbungani a rappelé que des mesures ont été déjà prises pour protéger la population. Il s'agit, selon lui, notamment de l'augmentation du testing des personnes en provenance des pays à haut risque en leur imposant deux contrôles (un à l'arrivée et un au 7ème jour).

Pour rappel, ces cas indiens font partie de 25 cas déclarés positifs à la Covid-19 après prélèvement de 146 personnes dans un immeuble situé dans la commune de la Gombe à Kinshasa. L'annonce avait été faite par le ministre de la santé vendredi dernier.

Prince Mayiro