RDC : L'UNC saisit l'UDPS pour dénoncer les propos injurieux de ses membres contre Kamerhe

7SUR7

Le secrétaire général de l'Union pour la Nation Congolaise (UNC), Billy Kambale, a, dans une correspondance datée du 03 juin dernier et dont une copie est parvenue à 7SUR7.CD ce jeudi, saisi son collègue du parti au pouvoir, Augustin Kabuya, pour dénoncer des insultes à l'égard de son président national, Vital Kamerhe et son épouse Hamida Shatur, à travers les réseaux sociaux par des personnes se réclamant de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS). 

« C'est avec regret que nous portons à votre connaissance que depuis un certain temps, des groupuscules des personnes bien identifiées se réclamant membres de l'UDPS ayant installé leurs quartiers généraux dans des lieux de fortune communément appelé «parlements debout» publient des vidéos virales circulant dans les réseaux sociaux. Ces vidéos contenant des propos à caractère injurieux, diffamatoire et de menace de mort à l'endroit de notre président national l'honorable Vital Kamerhe et de sa charmante épouse Madame Hamida Kamerhe portent, non seulement atteinte à leur honneur, mais aussi causent un sérieux préjudice moral », lit-on dans cette correspondance.

Billy Kambale appelle Kabuya à rappeler les membres de son parti à l'ordre.

« Pour cette raison, nous avons décidé de vous écrire officiellement en vue de vous demander de bien vouloir rappeler à l'ordre certains membres de votre cher parti qui s'adonnent à répétition, à cet exercice qui ternit l'image de l'UDPS, qui a fait la lutte contre les antivaleurs son cheval de bataille depuis des décennies », a écrit Billy Kambale.

Et de poursuivre : « Considérant l'alliance CACH (UNC et UDPS), Il serait inadmissible qu'un parti politique partenaire au sein de l'Union sacrée pour la Nation fasse l'objet d'une telle campagne d'insultes publiques et ce, depuis notre accession au pouvoir, sans la moindre réaction des officiels de l'UDPS ».

Il sied de rappeler que lors d'une matinée politique tenue devant les militants et cadres de l'UDPS il y a quelques jours, Augustin Kabuya avait révélé avoir été interpellé par le chef de l'État Félix Tshisekdi au sujet des parlementaires debout. Le numéro deux du parti présidentiel avait, par la même occasion, annoncé pour bientôt l'identification des parlementaires debout.

Roberto Tshahe