RDC : Les dépenses d'investissement passent de 3 à 8%

Photos droits tiers

La question des festivités de fin d'année a été évoquée au cours de la réunion du Comité de conjoncture économique, tenue ce mercredi 06 octobre 2021 à la Primature à Kinshasa, en République démocratique du Congo.

À ce sujet, le comité de conjoncture économique a demandé aux ministres sectoriels de garantir le stock des biens de grande consommation pour permettre aux Congolais de bien passer la période des fêtes de fin d'année.

"Enfin, le Comité de conjoncture a demandé que toutes les dispositions soient prises par le ministre de l'Économie et les concernés pour que les stocks soient disponibles et qu'on crée l'abondance pour les festivités de fin d'année", a fait savoir à la presse le ministre du Plan, Christian Mwando, au terme de la réunion.

Quant à la situation économique du pays, le Comité de conjoncture économique a noté que tous les paramètres macro-économiques sont stables. Il s'est félicité aussi de l'augmentation des dépenses d'investissement.

"Au niveau macro-économique, les paramètres sont généralement stables. Il y a une maîtrise du taux de change qui se situe aujourd'hui à l'officiel à 1 dollar américain pour 1995 francs congolais et, au parallèle, à 1 dollar américain pour 2039 Francs Congolais. Au niveau de l'inflation, la situation est globalement maîtrisée et des projections sont faites pour arriver à un maximum de 4.5% de taux d'inflation alors que le contrat avec le FMI nous projette à 6%. Le premier ministre a également félicité le ministre des Finances pour les efforts qui sont faits notamment, en ce qui concerne l'accroissement du niveau des dépenses d’investissement. Nous étions à plus ou moins 3% des dépenses d'investissement. Globalement nous sommes passés à environ 8%", a déclaré Christian Mwando Nsimba.

La réunion du comité de conjoncture économique de ce jour a connu la participation des ministres du Plan, du Budget, des Finances, du Commerce extérieur, des Mines, de l'Economie, ainsi que de la gouverneure de la Banque centrale  du Congo (BCC), Malangu Kabedi Mbuyi. 

Prince Mayiro