Beni : 8 civils périssent dans de nouvelles violences meurtrières à Watalinga

Photo 7SUR7.CD

Huit (8) personnes sont mortes dans une nouvelle attaque rebelle d'Allied democratic forces (ADF) dans la chefferie des Watalinga, en territoire de Beni (Nord-Kivu).

D'après Bhalibhulia Mpighua, chef de la localité de Kahondo qui livre la nouvelle à 7SUR7.CD ce mardi, le drame a vécu dans la nuit du dimanche au lundi 14 février 2022.

« Il y a eu exactement attaque des rebelles dans la localité Kahondo. Vous aurez d'autres précisions après car, les services de sécurité travaillent encore pour restaurer l'autorité de l'État sur place », a-t-il déclaré.

L'information est aussi confirmée par les forces vives de cette chefferie qui parlent des dégâts humains et matériels enregistrés à la suite de l'attaque.

« La chefferie est en deuil. À part les 6 civils tués la journée du dimanche à ce lundi à Muholya/Bamusigho, l'ennemi a exécuté aussi un détraqué mental au nom de Musali fils de Kitoko. Enfin à Bundinangolo, un taximan a été abattu par les assaillants », a expliqué Tychique Bochula Jackson, membre de la jeunesse locale.

Cette source parle du relâchement de 3 otages par des rebelles ce mardi. Il s'agit des otages qui étaient enlevés dernièrement dans la prison de Nobili.

« Trois otages sont arrivés à Nobili ce mardi. Ces derniers ont fui après les accrochages entre l'armée et les rebelles à Muholya », a-t-il précisé.

Depuis le début du mois en cours, des rebelles ADF mènent des attaques répétitives contre les civils dans plusieurs agglomérations de la chefferie des Watalinga. Une situation qui est à la base de la paralysie des plusieurs activités sur place. Mais quoiqu'il en soit, les armées Congolaise et Ougandaise sont en opérations de traque contre les groupes armés dans l'Est de la République démocratique du Congo.

Bantou Kapanza Son, à Beni

Étiquettes