Beni : Une dizaine de morts dont 3 ADF lors des affrontements à Watalinga

Photo tiers

Une dizaine de personnes (au moins 11, ndlr) sont mortes dans une attaque sanglante en chefferie des Watalinga dans le territoire de Beni (Nord-Kivu), la nuit du mercredi à ce jeudi 17 mars 2022. Parmi elles, figurent 3 rebelles d’Allied democratic forces (ADF) et un soldat des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC), apprend-on du Capitaine Anthony Mualushayi.

« Les terroristes ADF/MTM ont voulu se ravitailler en nourritures et autres biens de première nécessité à Kamango. Après affrontements, trois rebelles ont été neutralisés par les éléments des FARDC. Un soldat est tombé sur-le-champ champ de bataille », déclare le porte-parole des opérations Sokola 1 au Grand Nord-Kivu.

Lire aussi : https://7sur7.cd/2022/03/15/nord-kivu-larmee-tue-2-autres-adf-beni

La société civile locale affirme que la situation reste confuse dans la contrée après l’attaque. Cette structure citoyenne évoque un déplacement massif des habitants vers d’autres milieux supposés sécurisés.

« Pour le moment, le bilan provisoire du côté civils fait état de 7 morts dont 5 à Kayenze et 2 à Kamango. Il y a plusieurs portés disparus. La situation est tendue à Kamango et environs. Les habitants se déplacent et prennent la direction de l'Ouganda les uns et Beni- ville les autres », fait savoir Mabele Musaidi, vice-président de la société civile locale. 

Cette tuerie intervient au lendemain d'une autre vécue dans le groupement de Baniangala en secteur de Ruwenzori. Celle-ci s’était soldée par un bilan de deux morts aux côtés de 16 maisons incendiées par les assaillants.

Bantou Kapanza Son, à Beni

Étiquettes