Nord-Kivu : La MONUSCO perd un hélicoptère dans un village contrôlé par les M23

Photo : Droit tiers

La Mission de l'Organisation des Nations-Unies pour la Stabilisation du Congo (MONUSCO) annonce avoir perdu le contact avec un de ses hélicoptères déployé en mission de reconnaissance sur la colline Chanzu, en territoire de Rutshuru au Nord-Kivu ce mardi 29 mars 2022.

Joint par 7SUR7.CD, Amadou Ba, chef du Bureau de la Communication Stratégique et de l'Information Publique au sein de cette mission onusienne basé à Goma, indique que pour l'instant le bilan humain n'est pas connu, encore moins les causes de ce crash.

« La MONUSCO a perdu contact ce midi le contact avec l'un de ses hélicoptères en mission de reconnaissance dans la zone de Chanzu », écrit la MONUSCO sur Twitter.

Il faut dire que la colline de Chanzu qui s'est déjà vidée de ses habitants, est occupée par des rebelles du Mouvement du 23 mars (M23) depuis le lundi 28 mars. Ils y ont mené une attaque contre les positons de l'armée Congolaise, qui n'a pas su résister. La société civile locale affirme qu'au moins 3 villages sont contrôlés par cette rébellion et les habitants se réfugient en Ouganda, via Bunagana.

Les autorités Congolaises accusent l'armée Rwandaise d'être complice de ces attaques menées par les M23. Le Rwanda pour sa part, a dans un communiqué, rejeté en bloc toutes les accusations des Forces Armées de la République démocratique du Congo.

Étiquettes