Nord-Kivu : 2 autres ADF de nationalité congolaise aux arrêts à Beni

Photo tiers

Deux rebelles d'Allied democratic forces (ADF) ont été appréhendés par l'armée congolaise entre les localités de Kasana et Eringeti, en territoire de Beni (Nord-Kivu), le dimanche 10 avril dernier.

Dans une note publiée ce lundi 11 avril par le secteur opérationnel Sokola 1 grand Nord, le capitaine Antony Mwalushayi précise que les 2 ADF capturés sont impliqués dans plusieurs attaques en coalition avec les rebelles Maï-Maï, en territoire d'Irumu (Ituri). Ils ont été arrêtés alors qu'ils tentaient de ravitailler leur mouvement en vivres et en médicaments.

« L'événement s'est produit hier [Ndrl : dimanche] au chekpoint érigé entre la localité de Kasana et Eringeti. De nationalité congolaise, ces 2 terroristes ont été envoyés par leurs commandants pour récupérer des nourritures et des produits pharmaceutiques dans la cité d'Oïcha. Ils ont beaucoup opéré en coalition avec les troupes des Maï-Maï Kyandenga dans la localité d'Otomabere », écrit Antony Mualushayi, porte-parole de l'armée dans la région.

Cette arrestation intervient après celle du jeudi 7 avril 2022 où les FARDC avaient mis la main sur un autre rebelle, Paluku Mbafumoja Mubaraka, toujours de la nationalité congolaise. Ce rebelle avait affirmé avoir été envoyé par ses chefs pour se dissimuler au sein de la population et ainsi fournir des renseignements à leur mouvement rebelle.

Les autorites militaires rassurent au sujet de la traque des ADF dans la zone. C'est en ce sens que le général de brigade Bertin Mputela, commandant du secteur opérationnel, a lancé, le samedi 9 avril dernier, des patrouilles des militaires du bataillon canine qui étaient accompagnés d'une centaine de chiens policiers.

Isaac Kisatiro

Étiquettes