Prix Pierre Castel RDC 2022 : Sivi Malukisa et Nadège Bula-Bula, deux candidates retenues pour la finale

Droits tiers

Sivi Malukisa, directrice générale de la société agro industrielle Manitech Congo SASU et Nadège Bula-Bula, directrice générale de la société de transformation et de commercialisation des produits agricoles M.Y Success (MYS) sont les deux candidates retenues pour la finale du "Prix Pierre Castel RDC 2022".

Elles ont été retenues au terme des auditions organisées dans le cadre des demi-finales de ce concours le vendredi 13 mai 2022.

Ces femmes entrepreneures, y  compris Noelly Nzengi Pemba de la société Diela Mano SARL qui évolue dans la transformation des épices, déclarée coup de coeur du jury, ont été désignées parmi les 6 candidats qui ont présenté leurs start-ups devant le jury. Plusieurs questions leurs ont été posées sur le chiffre d'affaires, la vision, et surtout sur le respect des normes environnementales dans le processus de production et de commercialisation.

Plusieurs prix sont réservés aux heureuses gagnantes. On parle d'un appui financier avoisinant 20.000 USD, et d'un accompagnement technique à travers des formations de renforcement des capacités en entrepreneuriat et autres domaines.

« Cette année, c'est la troisième édition. Encore plus de candidats avec un niveau plus élevé que d'habitude. Je suis très fière de participer à ce jury et surtout d'aider des jeunes entrepreneurs. Je remercie tous les membres du jury. Ce n’est jamais facile de trancher après une présélection de 80 candidats qui ont tous des bonnes idées. Nous avons tenu compte de toutes les qualités de chacun, de tous les progrès et paramètres et besoins. Bravo à vous et je crois qu'il y a beaucoup d'entreprises qui peuvent émerger en RDC », a déclaré à l'issue de la cérémonie, le directeur général de la Bracongo, Cyril Segonds.

Les deux finalistes ont remercié le jury, la Bracongo et les l'initiateur du prix Castel. Elles ont réaffirmé leur détermination à développer  l'entrepreneuriat afin de permettre à la RDC de commencer à produire en interne et mettre fin à la dépendance alimentaire vis-à-vis de l'extérieur.

"La RDC est un pays qui a besoin d'entreprises, a besoin que son économie soit relevée, a besoin des modèles pour les plus jeunes. C'est pour cela que je suis hyper motivée de continuer et de ne pas arrêter. J'encourage tous les jeunes à se surpasser, à se former, au-delà de ce que nous apprenons à l'université. Il faut aller plus loin. C'est comme ça qu'on devient compétitif. Nous devons changer le Congo qui est là en train de se plaindre, qui importe 90% de sa nourriture. On doit arrêter ça. On doit arriver à produire nous-mêmes quitte à ce que nous puissions développer des industries locales", a fait savoir Sivi Malukisa.

Soulignons que Manitech Congo Sasu, dont l'usine est à Kinshasa, produit des confitures, des pates d'arachide, des sauces, du miel... A en croire son DG, la société produit une quinzaine de tonnes de produits l'an et compte une douzaine d'employés dont 4 en temps plein et les autres en temps partiel.

MYS de Nadège Bula-Bula transforme et commercialise le Lippia Multifora (appelé Bulukutu à Kinshasa) et la citronnelle sous le label "Yanzambi". La particularité de cette marque est le conditionnement des tisanes dans des emballages en papier. Pour se démarquer davantage sur le marché, la société diversifie les saveurs en croisant parfois le thé avec le gingembre, les fruits et les autres épices.

Rappelons que le recrutement dans le cadre de ce concours organisé par la Bracongo SA, en partenariat avec le Fonds Pierre Castel, eu lieu du 15 mars au 15 avril 2022.

Le "Prix Pierre Castel" est un appel à projet dans les domaines de l’agriculture et de l’agroalimentaire. Pour cette troisième édition, 123 jeunes agripreneurs ont participé en soumettant leurs dossiers de candidatures.

Orly-Darel Ngiambukulu