Sud-Ubangi : Les inspecteurs de l'EPST en grève

Photo tiers

Les inspecteurs de l'Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) ont déclenché un mouvement de grève dans toutes les provinces éducationnelles du Sud-Ubangi.

Dans une déclaration parvenue à 7SUR7.CD le vendredi 17 juin dernier, ils exigent entre autres du gouvernement congolais la mécanisation de leurs collègues nouvelles unités, la paie de la prime de TENAFEP éditions 2020 et 2021 y compris la prime d'itinérance.

« Nous inspecteurs, toutes catégories confondues, avons le regret de vous annoncer ce qui suit : notre non-participation à toutes les épreuves nationales à savoir TENAFEP, TENASOSP (
[Ndlr : Test national de sélection et d'orientation scolaire et professionnelle] et examen d'État édition 2022. Aucun inspecteur ne descend dans aucune école pour réaliser aucune activité inspectorale. De ce qui précède, chacun reste chez lui à la maison en attendant que nos revendications soient prises en compte, notamment : que les inspecteurs nouvelles unités soient mécanisés, nous payer la prime de TENAFEP édition 2020 et édition 2021, le paiement de la prime d'itinérance comme prévue dans notre cahier des charges
», a déclaré l'inspecteur Franck Konga qui a lu cette déclaration.

À noter que les inspecteurs de l'EPST des provinces éducationnelles Sud-Ubangi I et Sud-Ubangi II ont fait cette déclaration après leur assemblée générale qui a eu lieu le 14 juin dernier à Gemena.

César Augustin Mokano Zawa, à Gemena

Étiquettes