Léopards : Joël Kiassumbua menace de traduire en justice les personnes qui l'accusent de travailler dans une boulangerie en Suisse 

Droits tiers

Le portier de l'équipe nationale de la RDC, Joël Kiassumbua, sans club depuis 2 ans, a menacé de traduire en justice les personnes identifiées qui seraient en train de mener une campagne contre sa personne dans l'intention de salir son image.

Dimanche 19 juin dernier sur ses réseaux sociaux, l'ancien gardien de Servette FC a mis en garde ce groupe de gens qui propagent, depuis deux mois à l'en croire, des informations fausses sur sa personne dans le but de nuire à sa carrière.

« Depuis bientôt 2 mois, des personnes malveillantes soutiennent sur les réseaux sociaux et les médias traditionnels que je travaille dans une boulangerie en Suisse. Ces propos portent une grave atteinte à la crédibilité de ma carrière ainsi qu'à celle de mon équipe nationale les léopards », a-t-il laisser savoir

J. Kiassumbua révèle que plusieurs personnes sont témoins de ces déclarations et tient à rappeler à tous que depuis son enfance jusqu’aujourd'hui, il n'a jamais exercé un métier autre que celui de footballeur.

Par conséquent, renchérit-il, il met en garde les auteurs de ces propos diffamatoires, puisqu'en cas de récidive, il se réserve le droit de porter plainte afin de donner une suite légale à cette affaire et faire valoir ses droits.

Notons que depuis les 3 dernières défaites de l'équipe nationale de la RDC, plusieurs personnes s'étaient levées pour réclamer la non sélection du gardien de but de la RDC, ténu pour un des responsables de ce manque de résultats.

Pour quelques analystes sportifs, Joël Kiassumbua aurait bénéficié de la clémence d'Hector Cúper alors qu'il n'avait pas de club et n'était plus performant en sélection nationale.

Gede Luiz Kupa