L'UNC Papy Noël sur l'acquittement de Kamerhe : « La justice congolaise s'est rattrapée »

Photo tiers

L'acquittement du président national du parti politique Union pour la nation Congolaise (UNC), Vital Kamerhe, par la Justice congolaise continue de susciter de réactions au sein de la classe politique congolaise.

Se confiant à 7SUR7.CD ce jeudi 23 juin 202 à Kananga (Kasaï-Central) où il séjourne, Papy Noël Kanku Kabamba, vice président de la fédération nationale des jeunes de l'UNC, se réjouit de la libération de leur president national, arguant que la Justice congolaise s'est rattrapée pour corriger l'injustice dont l'ancien directeur de cabinet du chef de l'État était victime.

« Je dis merci à la Justice congolaise qui s'est rattrapée. Je dis merci au président de la République, lui même qui avait innocenté Vital Kamerhe avant que la décision de la Justice ne tombe », a-t-il déclaré.

Dans la foulée, ce cadre cette formation politique membre de l'Union sacrée de la nation, souligne « qu'on n'a clamé son innocence depuis le début de cette procédure ». 

« Aujourd'hui, c'est un jour de joie immense pour moi, en voyant l'honorable président Vital Kamerhe être acquitté par la Justice congolaise. On n'a clamé son innocence depuis le début de cette procédure. Il n'y avait pas des preuves pour que Vital Kamerhe et ses co-accusés soient condamnés. Les juges n'avaient jamais prouvés à la face du monde ce que Vital Kamerhe avait détourné. La procédure était biaisée. Je ne peux que me réjouir », a-t-il ajouté.

L'ancien directeur de cabinet du chef de l'État, Vital Kamerhe, est acquitté en cassation dans l'affaire de détournement des fonds liés à l'exécution du programme de 100 jours volets infrastructures, qui l'opposait au ministère public. L'information a été confirmée à la Rédaction de 7SUR7.CD par un de ses avocats, maître Jean-Marie Kabengela.

Alain Saveur Makoba, à Kananga

Étiquettes