Nord-Kivu : L'armée tue 27 rebelles M23/RDF dans un village à Rutshuru

Photo 7SUR7.CD

Les combats entre les Forces Armées de la République démocratique du Congo et les rebelles du M23 accusés d'être appuyés par les militaires Rwandais, se poursuivent dans plusieurs villages du territoire de Rutshuru au Nord-Kivu, alors que la cité de Bunagana est toujours sous le contrôle de l'agresseur.

Dans une communication faite ce vendredi 1er juillet 2022 à la presse, le porte-parole du secteur opérationnel Sokola 2, le lieutenant-colonel Guillaume Ndjike, a affirmé qu'au total 27 hommes, qui sont des rebelles du M23 mélangés avec les militaires rwandais, ont été tués dans les combats qui ont eu lieu entre le jeudi 30 juin et ce vendredi 1er juillet 2022 au village Ntamugenga.

« L'ennemi a été mis en débandade. Nous avons noté 27 neutralisés éléments du côté de l'armée Rwandaise et M23. Nous avons aussi récupéré des armes ont été sur l'ennemi notamment 5 armes du type AK-47, mais aussi des produits pharmaceutiques, une radio Motorola, des casques et autres effets militaires Made in Rwanda, ont été récupérés par l'armée loyaliste », a déclaré le lieutenant-colonel Guillaume Ndjike Kaïko joint par 7SUR7.CD.

Le 29 juin dernier, l'armée rapportait avoir pris l'ascendant sur son adversaire dans plusieurs villages, alors que la cité de Bunagana est toujours occupée par les rebelles du Mouvement du 23 mars (M23) accusés d'être appuyés par les soldats Rwandais. La RDC accuse en même temps le Rwanda d'agresser son territoire, des accusations rejetées par Kigali.

Alphonse Muderwa